9-ORDRE OU « D’AISE »… ORDRES ?

COHÉRENCE et INCOHÉRENCE (ENTROPIE) SONT-ILS COMPRIS, ACCEPTÉS ?

Vous n’ignorez plus, comme moi-même (moites m’aime ?), que la relativité générale d’Einstein rendait relatives (et toute relation factice hors de soi…) les notions, les expressions de l’espace et du temps. L’entropie (ou désordre, absence de cohérence, d’énergie ordonnée récupérable) en thermodynamique peut s’exprimer par des formules assez simples.

Il n’en est pas de même au niveau social, des sociétés… Car notre époque n’était pas prête, jusqu’ici,  pour finement analyser les raisons de bon fonctionnement en réseaux. Avec la venue de l’informatique, il n’en est plus de même… Tout ce qui était admis jusque là comme « vrai » ou « faux » d’instinct, ne l’est plus forcément.

Une part de connaissance, de réflexion, de mûrissement doit s’y rajouter (sorte de troisième « T’AS queue force » : ni « vrai » ni « faux », crue figée et indéterminée… pour les ‘mines-ables’ qui adorent se jouer la comédie de douter d’eux-même…, ce qui donne un « rien », mais le rien n’existant pas ! Je les laisse seuls ‘jus-jeux’ avec un verre de « vain » ).

Ce que l’on qualifierait d’instinct dynamique peut être étiqueté d’esprit de masse…, si on tient comme exact qu’il existe un esprit planétaire collectif d’informations quantiques constamment remises à jour (dirions-nous, de facilité de compréhension quantique immédiate). Sur lequel se greffe nos états d’esprits individuels (dixit les E.T. encore humides dans leurs déserts de connes-sciences à eux).

En somme votre esprit ne peut échapper à la somme d’ensemble, sauf à l’en dissocier volontairement et souvent ! C’est ce qu’on appelle se recentrer ou méditer calmement pour faire le point !

Sans ‘goût-roux’, nid gouttes rousses à pluies acides, bien sûr ! 

Mais cet esprit planétaire peut être bousculé en toutes directions mentales pour un rien, car il est instable. C’est comme s’il s’agissait d’une masse énorme d’informations mentales mises dans une cuvette et secouée dans tous les sens… A un moment donné, sous la pression des habitudes prises… (réflexes conditionnés), cela commence par devenir très chaotique, puis déborde et fuit quelque part !
De ce fait, prenons souvent du recul pour re-préciser plus nettement ce que l’on veut vivre dans notre futur, et alors la réalité changera. Mais, si c’est pour suivre la rumeur et de s’inquiéter de tout, se croire dépendant des autres (des filles jeune adolescent…), là les surprises désagréables déboulent vite. Je m’en suis donné la preuve avec des accidents mémorables, dont un à la jambe droite !

Hausse-scie, si vous voyez un boiteux imberbe aux yeux bridés aux entournures, avec un nez énorme, c’est moi : je vous donne-raid(e) un ‘auto-gaffe’ / Gras-« half » !

L’on peut discourir longtemps sur les notions de « vrai » ou de « faux » au niveau personnel, car elles paraissent encore plus relatives que l’espace et le temps ! Pour simplifier, en prenant « le temps » d’apprécier quelque chose, l’intention d’être en changera, en permutera imperceptiblement l’énergie, la qualifiera d’une intention différente !

Vous prenez plus goût à la vie, de plus en plus…, cela transforme instantanément l’énergie de votre vie tout autour de vous : la nature même sera plus attentive à sa vie et répondra différemment. les oiseaux chanteront plus fort, les fleurs s’épanouiront mieux…, etc !

A l’inverse, si votre vie vous dégoûte, vous n’aurez plus de goût à rien, tout fonctionnera dans le désordre, vos flux vitaux ne répondront que de travers. Tout empirera vite, vos réseaux disjoncteront (parfois jusqu’à la combustion instantanée pour les pires, crue mystérieuse pour certains). jeune, peu féru en thermodynamique (que je ne ressentais pas bien…), j’ai demandé en moi-même plus de vérités persistantes, croissantes, pour tout mieux comprendre (mes maladies, mes désordres vécus, mes « échecs » ou « réussites »). En fait, à contempler comme des expériences temporaires sur un chemin de compréhension toujours croissant, tel des vallons ou des pics dans le paysage, tel un diagramme sur l’échelle du « temps ».

Votre vérité est personnelle, graduée par vous, attachée d’une certaine pondération émotionnelle d’appréciation que vous y mettez, dans le sens du « bien » ou du « mal », alors que parfois, il serait préférable de rester neutre pour ne pas faire désordre entropique de plus ! Admettons cependant qu’il est temporaire et pas à qualifier de « définitif » ou même « universel », comme le voudraient certaines bibles ou channelings.

Tout peut s’effacer intentionnellement sur le tableau quantique de la vie : puisque la vraie physique ne serait qu’une suite d’apparition et d’effacements à 12 -13cm (disent les ummites) donnant l’impression de mouvement de la matière ; mais qui n’en sont pas à cette échelle-là où l’entropie (désordre microscopique) n’aurait plus de raison d’être.

Je découvre avec vous, en le partageant à partir de ma conscience hante immédiate (que je veux vérités utiles) qu »il serait donc nécessaire que nous re-qualifions différemment les notions d’ORDRE et de D’AISE-ORDRES (pour éviter un quelconque désordre en nos esprits qui se chantent encore si mal au niveau quantique).

Quand j’ai épousé mon anorexique de femme, elle même étudiante en physique chimie et anorexique à Nice, je ne me doutais pas qu’elle me servirait d’exemple vivant pour comprendre jusqu’à quel point l’intention d’être… peut perturber nos cellules ! Elle-même prétendait avec « simplicité » (d’une voix maniérée, snob, complètement fausse, sans assez s’écouter de l’intérieur…) que l’on dépérissait de la naissance à la mort…! Sans se permetter de tenter de penser à l’opposé : que l’on puisse avoir droit au chapitre en commandant nos réseaux biologiques avec un droit ‘dix-vins’ !

Pour beaucoup, avec un verre de vin… vain (l’inversion est possible mais pas de haut en bas)…, cela pourrait paraître plus facile. Mais dès lors l’entropie augmente, c’est l’excitation cellulaire plus difficile à calmer et quelques synapses du cerveau qui jouent à la balance-soir (et bu à jeun le matin, la journée sera encore plus difficile !).

L’alcool, l’alcoolisme, sont des révélateurs fins de dépendance, de réflexes conditionnés pavloviens, tout comme l’est la drogue, la cigarette, le besoin de voir des films de violence, d’écouter de la musique répétitive et violente… Ce qui donne l’illusion macroscopique de se sentir mieux le vivre, d’avoir des raisons d’être sur Terre !

A l’inverse, pour ceux qui aiment leur Meilleur Ordre Intérieur, je conseillerais plutôt le calme, des respirations profondes une marche silencieuse (avec boules Quies et masque à gaz en nos viles villes…, ‘cils’ le faux !).

Tout cela pour vous dire que la Grande Réalité fondamentale est simple et qu’elle se déploie très bien, d’une façon infiniment efficace, à haut rendement…, dès qu’on sort de l’idée du « vrai » et du « faux (lâchant prise souvent, si possible constamment), jusqu’à parfois atteindre très occasionnellement celui du « miracle » (d’effacement du désordre entropique des apparences macroscopiques, pour faire plus clair).

En ‘ray-hue-mets’ (mes jeux de maux sont des équivalents phonétiques quantiques, le SAV-vie-êtes-vous ?), tout ce que vous prenez de « vrai » ou de « faux », de partiellement « juste » ou « injuste », ne sont que des qualifications réductrices de l’énergie quantique. Laquelle cherche à se déployer sans dépense d’énergie.

Comme vous êtes votre seul maître à bord, tenant la barre de votre dériveur énergétique et corporel très performant (le mien a été temporairement symbolisé par un voilier 505 en école de voile à Morlaix – ‘mort-laid’…, qui figurait l’Unité du 1 à voir en soi ?), à chacun de se CHOISIR en tous « lieux » et en tous « temps » pour rayonner au monde cette confiance quantique vis à vis de tout ce qui est !

J’ajouterais que notre part haute de l’aura, à partir de la porte vibratoire du chakra du coeur (si voulu vérités universelles toujours mieux reçues et perçues) deviennent des portes largement ouvertes sur l’infinité de l’espace. Mais, comme celui-ci est une sorte d’illusion créée pour nos apprentissages sur Terre, cet espace pourrait se dilater et se réduire même à un photon quantique !

Ainsi, ceux qui se croient perdus dans un vide spatial énorme se jouent la comédie incarnée du t’erre… rien ! Les autres (ou les mêmes dans une autre disposition d’esprit), peuvent parfois arriver à l’illumination (comme cela m’est arrivé au point « bas » de ma vie, songeant au suicide face à des problèmes familiaux énormes, à relever et pas de mon fait). Le regard calme d’une belle canadienne m’a suffit pour faire « un saut au trampoline énergétique en moi » et d’atteindre le N’IR-VANNES-AAH, dans une immense lumière blanche nacrée pleine de Sagesse colossale !

je me suis senti comme un bébé, guéri de tout stress…, pendant 2 mois 1/2 seulement ! Et, oui, sans attitude quantique de calme maintenu et respiré, cela ne peut… ‘d’urée’ ! Mais en m’en sous-voeux-n’hante, jante’ss pisse deux Joies !

Publicités

A propos TerreVivantepourToujours / EarthAliveforEver

1945 - né à Paris (très malheureux de ne pas assez bouger et d'être loin de La Nature...) ; - sortie de corps vers 5 ans (revenu guéri par compassion pour moi-même...) ; -guérison intentionnelle "miraculeuse" d'une paralysie vers 15 ans (chute sur le dos) ; - illumination intérieure en 1987 (voulant plus de vérités larges, évolutives suite à stress énorme...), baignée de sagesse immense doublée de guérison ; - autre guérison magnétique intestinale en 2003 (sous canicule en France), voulant redresser de l'humus en forêt avec amour pour se rafraîchir et s'apaiser, les mains plongées dans la terre, puis reportées avec succès aux intestins, enfin CALME... - deux lévitations courtes (dont une demandée comme preuve, en retraite en Corrèze, avec une vison de visages de christ sages superposés sur une icone dans la chapelle, me prouvant que la finalité était d'être tous SAGES et PAISIBLES, confiants en nos dires anticipés littéraux sur nos vies actuelles). Cimentier un temps dans les excès de poussière brûlante... - Baroudeur des climats extrêmes et inventeur malgré lui de solutions climatiques et paysagistes durables, qui tiennent la route (dont par une expérience paysagiste de 25 ans de 74 à 99 ) - coopération technique au Maroc, puis chantier de cimenterie ; - design cimentier (au lieu d'avoir refait des cimes entières) ; - know-how scientifique et technique / informatique de process ; - channeling intérieur pour soi à partir de 89, avec guidance découverte fine et précise depuis ! E-mail pour échanges innovants éventuels (anglais et autres >>>Google translate) : ribu.ribu@free.fr
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.