LE ROUTARD DE LA VIE CHOISIT, DÉCIDE DE TOUT DANS SON PARCOURS

TOUJOURS CHOISIR SA VIE SÛRE, LARGE ET BÉNÉFIQUE…, L’ORIENTE TÔT OU TARD DANS LA DIRECTION CORRESPONDANTE.

En effet, si vous ne choisissez pas, au moins dans les grandes lignes, de ce que devrait être votre vie (sûre, abondante, harmonieuse, vraie, saine), personne ne le fera pour vous : pour vous en retourner l’équivalent spirituel. Lequel finit par toujours être matérialisé de manière littérale (face à ce que vous vous attendiez de vivre).

Ne pas se prendre en charge sur le plan de ses pensées courantes ce serait comme si vous lanciez votre vie dans une immense machine à laver…, mais sans en avoir choisi le programme… Alors, tout se détériorerait très vite !

La société actuelle semble se détériorer trop vite. En fait, elle ne le fait pas ! Les indignés du « système en place » refusant ses abus caractérisés, ne devraient pas les prendre en compte, et plus de se focaliser sur leur vie à soi au regard des changements souhaitables à l’ensemble.

Il est vrai que cela paraît d’abord difficile de se focaliser sur ses choix de vie si l’on est trop habitué à suivre, à copier l’extérieur, les apparences. C’est justement ce que tout nous incite à changer. De ne plus se comporter comme un troupeau de moutons bêlant. Cela a été joué en de multiples vies passées par chacun(e) d’entre nous. Notre âme veut que nous sortions de ces jeux irresponsables.

Pourquoi la Grèce se trouve-t-elle en première ligne ? Car, avec son tourisme en pays sec, elle est l’exemple type d’attentes extérieures excessives, sans prise en charge de soi, de ses paysages, de la base de la vie, d’un monde vrai de lumière et de Vie !

Effectivement, la Grèce n’est plus le seul pays à devoir se remettre en cause sur le plan des comportements citadins « pris en charge », crus excessivement faciles à protéger. Cela dépense trop d’énergies sales et ne marche pas ! Même les américains, les plus « privilégiés » de la planète, le découvrent maintenant à leurs dépends, trop de pollutions chez eux.

Ce que vivent actuellement toutes les âmes incarnées sur Terre, en cette période chamboulée, c’est :

– soit la fin d’un cycle de très nombreuses incarnations où nous aurions traîné des pieds en refusant d’aimer le changement (alors à le craindre et à en subir l’équivalent « au pire » ;

– soit d’être en un cycle d’apprentissage en cours accéléré en une seule vie, comme si on passait les cours d’auto-école pour obtenir un permis de conduire de la Joie de se choisir, d’être, en une seule vie « speedée ».

En tant qu’âme, comprenons que c »‘est un jeu thé^tatral décisif, que nous avons choisi pour nous réveiller, nous apprendre à nous aimer avec des pensées parfaites, des attentes parfaites du futur (où chacun construit le sien sans attendre tout des autres).

Il faut donc être plus vigilant sur le contenu de chacune de nos croyances prétendues « définitives ». Ce sont les pires ! Tout devrait être vécu dans l’instant présent, dans notre ressenti du moment attendu avec discernement « divin ». En exploitant tous les outils supérieurs de notre conscience. Tous déjà là. Si nous y prêtons attention en nous faisant à chaque pas de vie plus confiance sur les retours littéraux souhaités à vivre.

Là, tout doute de soi est à analyser, à travailler, avec modestie, et pas avec arrogance.

Sur un chantier de cimenterie, au début des années soixante dix, j’ai eu un jeune chef de génie-civil (réalisation d’ouvrages en béton) trop arrogant et prétentieux qui ne voulut pas m’écouter pour corriger une erreur d’implantation d’un massif de four rotatif, énorme, mal positionné, sur une erreur d’emplacement de 200 mm. Ses plans de génie civil étaient faux…! Se considérant le plus fort, sans même désirer écouter mes conseils (mes plans étaient les seuls valables), il ne voulut rien savoir et se précipita pour commencer le coffrage et le ferraillage du massif en question. Je n’insistais pas ! C’était sa leçon !   Mes patrons étant en vacances, et moi-même pas le chef de chantier attitré, je laissais venir sa leçon, certainement très formatrice. Elle le fût : tout ce massif à démolir et à refaire, le chantier de montage mécanique entièrement décalé d’autant, de plusieurs mois…

Vous comprenez qu’il faut intervenir sur la vie des autres au minimum, et juste de les informer de comment mieux se voir, se comporter d’abord en soi. A chacun de le saisir et d’avoir la modestie de se corrriger en douceur. C’était l’enseignement simple de la vie de Jésus (v. http://www.urantia.org), abondamment déformée et compliquée de « miracles » côté « religions » très fortes pour maquiller notre créativité personnelle en « dieux lointains tout puissants ».

Hors, il n’y a jamais eu de ces Dieux-là ! LA divinité d’être est déjà entièrement en vous ! C’est vous-même : LE CRÉATEUR de VOTRE VIE COURANTE ! Sauf à en DOUTER !!!  Ne pas se croire complètement responsable, vigilant pour tout, peut mener à des déboires inutiles, sans fin.

Les fils célestes viennent de temps en temps s’incarner en des périodes difficiles, marquantes, pour nous le rappeler : de ne pas nous mettre sous la coupe de « dieux » tutélaires (invisibles) ou de « leaders » terrestres (irresponsables), qu’ils soient d’antiques romains, un « antique dieu courroucé et trop unique », ou autres !

Cette leçon de Vie, autant personnelle que collective, s’exprimera toujours devant nos yeux. Aussi, restons vigilants et acceptons de comprendre que toutes nos attitudes mentales priment.

Comme mon épouse…, de refuser de voir tout mieux d’entrée…, finit en une opération du côté du nerf optique et en formation de visières oculaires équivalentes, justes au pro… rata ! Ses ennuis de santé n’ont pas arrêté de toute sa vie, maintenant les dents déchaussées. Alors que les miennes, vues parfaites en continu se refont comme je veux mieux les considérer (parfaites) depuis pas mal de temps.

La pensée divine est : « Pensez vous parfait, comme Dieu vous veut parfaits ! » En douceur, sans en faire tout un plat de nouilles, plein d’orgueil et de prétentions d’être le meilleur en tel ou tel domaine. Etre « expert » ne sert trop souvent à rien ! L’on est cloisonné, très fort dans un tout petit domaine, et peut-être assez nul en d’autres… Généralement, le port de lunettes à grosses focales nous le prouve  (Faux calent ?).

Attention aux signes et aux similitudes, aux synchronicités à la Karl Jung… Elles viendront en grand nombre pour vous apporter des coïncidences troublantes, mais évidentes, si vous le désirez. Seulement si vous voulez plus de vérités qui vous aident. A chacun de se sortir de ses « certitudes ancrées une fois pour toute ».

Votre part divine sait exactement où vous en êtes. Nul besoin de prières ou de méditations pour cela. Il suffit de croire à cette présence atemporelle, haute en vous, qui anticipe tout. C’est votre compétence d’âme, du Soi supérieur unifié à « Tout ce qui est », au plan universel d’ensemble, vraiment éternel.

L’expérimentation éternelle de l’immense variété des mondes (des évolutions stellaires et planétaires) impose que chacun ait un guide, un ajusteur de pensées, même plusieurs quand demandé ou nécessaire. C’était prévu aux origines et nul besoin de religions étroites (sectes « améliorées » ?) pour que cela fonctionne… Même un prétendu athée peut relier sa conscience à une démarche télépathique universelle très coordonnée ! AU CHOIX de nos ouvertures acceptées plus naturellement transcendantes, déjà opérationnelles à des niveaux plus multidimensionnels.

La science est en train de découvrir que les expériences du léger dépassement de la « limite » de la vitesse de la Lumière impliquent une réévaluation d’un univers fonctionnant en de multiples dimensions (sans pour cela complètement chambouler nos lois physiques existantes). Là aussi, il faut sortir de nos carcans de croyances et décocher des flèches vers le ciel pour dissiper nos brouillards obstinés de conscience rabougrie !

L’Univers a de tout temps été prévu parfait, puisque Dieu verrait tout du passé et du futur. Mettons-nous couramment dans une telle optique large et nous réalisons avec surprise que nos ressentis, nos intuitions deviennent des prévisions réalistes. Nous sommes médiums. Prescients ! Sans le savoir, nous l’étions déjà !

(mots-clefs : métaphysique appliquée, comportement intuitif, surveillance de soi, gestion de sa vie, vécue, anticipation positive, orientation scolaire et universitaire, choix de vie plus larges, conduite intérieure sûre, ressourcement, recentrage, décisions à prendre)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s