LES VOIES « SANS » ISSUE (en apparence !) Ant… appâts rances ?

SE JOUER LE CRU ‘BONN ARYEN’…, PAS DU TOUT CUIT !

J’aaah faillis être un banni de l’école…, progressivement en décrochage scolaire dans le classique jusqu’à 17 ans, où m’avaient « fourré » (en cours d’écoles sans arbre) mes parents sans me demander mon avis (je « devais » finir chirurgien d’après ce que souhaitait mon père…, sans jamais m’en parler, peut-être pour ‘soi-niais’ son ‘soi-nié…, sinon de le « charcuter » sur ses vieux jours, lui-même assez masochiste sans le laisser paraître, ce que me révéla sa numérologie…).

Ce qui m’intéressait était le dessin et curieux de la technique, considérant cela comme un bagage valable, passe-partent-touffes… pour l’avenir (puisque mon père, pauvre dans sa jeunesse, mais doué en maths et avec une excellente mémoire, avait fait l’école pratique d’apprentissage avant de finir ingénieur A & M).

Je ne voyais donc pas pourquoi devoir me taper des langues mortes (alors que malgré tous mes efforts, je ne retenais rien depuis ma « sortie de corps », ma Near Death Experiment vers mes 5 ans, étouffé par une broncho-pneumonie, mais revenu guéri de « là-haut » – de la corde d’argent au dessus de ma tête et de mon lit d’enfant, tout vu en inversé noir sur blanc…, ouiiii revenu instantanément guéri en croyant pour la première fois en mon corps, en mon JE SUIS…).

Mais comme ma mère m’avait convaincu que « je ne valais pas mieux qu’elle » (pour les études, en Suis-se dans le 16 ème aah Mains tenons), cette croyance ‘erre-hiii-dits-taire’ mal acquise n’arrangea pas les choses… Incertain, doutant de moi, l’école prison immobile, ses enseignements dépassés dès qu’écris en livres se répétant d’une année à l’autre…, et mes échecs répétés fit de mon parcours de com.bat-tend une honte, un enfer que je subissais à m’y mord-fondre un max !

Le pire est que mes parents ne parlaient jamais entre eux, même pas avec ma soeur et moi. Dialogue zéro, sinon pour obéir, le pater n’ose t’erre cru trop haut…, inaccessible derrière son journal à table ! On se demandaient tous deux pourquoi ils nous avaient « faits » en fin de guerre…, ne sachant pas que nous étions de la génération angélique spéciale pour apporter la paix décontractée du Baby Boom, nés en fin de guerre ou juste après.

C’est près de soixante ans plus tard, en lisant les ouvrages channelés de Kryeon (Kryon en anglais) aux éditions Ariane (Québec) que je découvrais avec stup-peur (un joint au bord des lèvres com.jolly-jump-peur) que cette absence de mémoire et cette jeunesse en continuelle incompréhension à introspection « nécessaire » était peut-être le « Chemin perdu du Christ » pour une bonne partie de ma génération (et des suie-ventes)?

Cela afin que nous ne collions pas comme des moutons, mais avec grand discernement, en retrait marqué par rapport aux prétendus « modèles » de copieurs que nous inculquait l’école, nous poussant à accepter de faire formatés comme des moutons ou des robots serviles.

Je fis donc à raide-graisse ajusteur électricien, puis palot de la blouse (et de mes pensées ? lesquelles ?) en une école privée de dessin industriel ou j’apprenais longuement des bases de mec-aah-nique en des années répétées de trop, interminables, ayant là aussi, comme en pensions de ma jeunesse (ou en « vacances » seul), un temps fou pour Ré… fléchir !

Belle formation en fait, complètement décalée sur toute mon aah-doll-essence, pour arriver à la reconnaissance du Soi créatif et de me faire confiance dans mes intentions d’être, voulu plus créatif sans suivre bêtement les autres, le dit « mouvement » ss’colle-erre qui me rendait statique, inquiet, alors que chétif et menacé de scoliose, je devais respirer, faire du sport (surtout avec le chiffre 5 en Chemin de Vie dans l’addition numérologique de ma date de naissance), mais sans finir avec de faux muscles dans la légion étrangle-j’erre !

Attiré par la nature, la vie hors de Paris, cette longue période de « vie » citadine me fût extrêmement pénible…, malgré des éclipses en Asie, au Viet-Nam (« nam » veut dire chiffre « cinq » qui bouge…, sauf sur les stades, rien qu’en mob à Saïgon déjà en 1955…), puis au Cambodge (un an là-bas, entre deux pensions).

D’ailleurs, toute la société devrait se forger un mental et ou corps sain en Légion étrangère VERTE, tous de retour sur le terrain avec des pelles, des graines d’arbres, des plants, et pas qu’à jouer les zouaves marchant au pas puis enfermés dans des miradors…  Là on vous berne et pas qu’à Bonn !

C’est beau d’avoir un bel uniforme et des gros muscles, mais il faut que cela serve d’abord à faire FORÊTS JARDINS qui tiennent (http://greenjillaroo.wordpress.com vous en tire toutes les ficelles, genre jardin d’Eden / aide EN…), et pas climat mondial laissé en déroute ! Derrière, des énergies plus que fausses (fossiles), excessives pour les statiques à vie, qui finissent le corps délabré à 45 ans ! Les enfants ensuite complètement dégoûtés de ces vies d’enfermés en viles villes qui ne débouchent que sur du FAUX…, alors forcément pas de Lumière et de Vie comme le conseille l’Univers…, donc des vies difficiles (à dire éviter en bougeant bien d’abord dès tout jeune, vu y arrivant).

Je le sais, je l’ai vécu, d’abord prématuré, rachot, puis bancal (mais aimant le sport comme un vieux de 100 ans actuel qui fait encore ses 7000 km à vélo par an…) pour vous en décrire les abus. Afin que vous ne finissiez pas avec La Pen, croyant que d’autres votes-excuses (reportés à l’extérieur) vous sauvront de votre divinité créatrice d’être. Changeante en douceur si mieux dite à tout moment, et surtout pas vue en panne.

Faisons SAINS…DITS-QU’AILLE-LHISSE-TE avant de tenter le côté à pneus brûlés et vie statique de syndicaliste ! Exigeons-nous un vrai retour en campagne…, pas le FAUX !

Que coûte notre esprit (toujours directeur et créatif !) à se dire bien (perfection vitale, vécue…, ) ! RIEN !

Encore moi moite : depuis ma sortie de corps, j’avais changé et étais devenu conciliant, croyant surtout que tout était de ma faute… Il n’en était rien ! Comme bien des jeunes j’avais repris les croyances folles de mes proches en les aimant, travaillant avec eux par mes manques, mes doutes, même s’ils ne voulaient pas le voir… Ne désespérez jamais ! Même les foireux bonze hard-rien sont utiles !

Et comme Jésus de Naze-arète, croyez que votre temps viendra (confiant en votre liaison intérieur directement au père céleste, toujours là pour inspirer chacun avec précision, si en confiance télépathique intuitive silencieuse en dialogue avec soi-même), même malgré vos difficultés familiales (lui  Jésus, orphelin de père à treize ans avec frères et soeurs à nourrir, en faisant charpentier de secours à la suite de son père tué dans sur échafaudage écroulé lors de la construction du palais d’Hérode).

Cette version précise de la vie de Jésus je ne l’ai découverte que récemment dans le livre channelé, canalisé dès 1934 par un illustre inconnu, tel que déroulé sur le web (http://www.urantia.org/fr -Le livre – lire). Cela vaut le détour, car sa vie difficile était pleine de compassion et exemplaire (aimez-vous les uns les autres comme Dieu vous aime).

Mais, messes il oublia de préciser d’aimer DITS-EUS en Soi sans faire trop de gosses ! Erreur qui depuis nous coûte chaire’ss de parte-t’out/toux (ailleurs qu’à Rome où ils ne se multiplieraient plus par manque de SAS-tend, depuis Lucifer aurait viré sa cut-tie il y aurait moins/moine/moi-ne 500 000 ans …? Queue le tend pass vit !)

DIT-EU ? Attention, cela reste en continu au choix de votre « athéisme » sans cervelle puisque si pas spirituel, vous ne pouvez pas être là…! Juste un robot, une marionnette à réflexes instinctifs, primitifs, tel que le sénile que vous finirez plus tard par devenir en doutant toujours de vous. Ma cousine Marion… n’ayant pas pu prof-fille-taie du Net, en s’y croyant peut-être de trop perdu avec des parents que syndicalistes (mais bons au lits pour faire seins-disque qu’aille)…, s’est pendue de dépit  à 17 ans après la mort accidentelle de son cher père (se croyant mourir au même âge que le sien et se le retournant impeccablement fauché par une maux-tôt – mieux vaut faire mots-hard), alors que belle à croquer comme un Lange à racket de mafia…! Les histoires de famille à pros-blêmes j’en ai de mon côté à rire comme un croque_mort de crocs-queue maux-cieux !

D’où récemment les bouffées d’un rire éclate-tend du Soleil qui me cria : « CÉTACÉ ! », n’épouvante plus, ce qui fit pleines d’Aurore bordel aille aux pôles, nées niaises (poux vente’ss ?) vertes de rage !

CROYEZ en de sérieux potentiels célestes voeux-nuts au bout de la corde en votre futur (toux d’aise pagne de la barre en choc-aux-lasses), même en Eux-rope décadente (sueur-toux d’Es-pagne en cannes-hiii-culent / cultes) qui dérape…, et vous aurez vos solutions co-créées? Si… (« … ornières cars… » meu souffle Lange Jam-dîne) maintenues larges, calmement confiant(e) comprenant que pour l’esprit infini et éternel les potentiels d’expérimentations probables seront innombrables, jamais les mêmes, et pour chacun(e) différents en fonction des incarnations possibles (et en plus, c’est grasses truies,  jamais à chaque fois avec les mêmes énergies).

Cela n’arrête pas porc voute nonnes plus (Esp), puisque vous êtes ‘DITS…EUS’ aussi et jamais seuls (accompagné du moniteur divin directement en provenance de La Source si vous le souhaitez, et d’anges guides de l’extérieur, prêts à l’occasion de vous donner des coups de pieds « occultes », ne pouvant plus raide-tenir vos oh…, Aha !).

Gardez toujours confiance même si les autres déconnent à fond, à plein tube…: seul ass leurre passes rases.. jeu vous-out le disque !

QUELLES VOIES INDIVIDUELLES S’OFFRENT EN TERME DE POTENTIELS NEUFS, INATTENDUS ?

 Quand chacun(e) vit une période sombre, il faut qu’il/elle se recentre, très attentif à ce qui viendra, pour dire sa réalité plus ouverte, venir plus sûre et harmonieuse, moins fermée. C’est CE CHOIX LARGE qui permet aux meilleurs potentiels inespérés d’arriver, d’éclore !

Trop de gens s’imaginent que la réalité serait figée… Elle ne l’est pas ! Même un régime militaire durci ne peut tenir longtemps si le peuple n’en veut plus. Ce fût le cas en Birmanie, et ce sera le cas ailleurs, encore et encore. Rien ne peu résister à l’intention calme d’être des peuples, qui devraient orienter souvent leurs pensées vers des perspectives de réussites individuelles puis collectives flagrantes, plus que celles facteurs de pollutions et de crises à répétitions…

Les paradoxes vécus en Egypte démontrent que lorsqu’on reporte de trop la responsabilité d’être à l’extérieur de soi, vers des systèmes durcis, abusifs. Cela ne peut tenir, surtout si l’on ne gère pas soi-même ses intentions d’être, pour tendre vers des réalités harmonieuses et diversifiées pleines de Lumière, de Vie, bourrées de vérités interactives, en évolution permanente pour plus de bonté responsable de soi, de beauté douce et vivante qui tiennent à très long terme…!

Ces souhaits devraient être appris utiles dès l’enfance, au lieu de la table de multiplie-casse-scions…! Comme ce n’est pas le cas, il faut changer. Ne plus croire que, de rester de côté, follement parcellaire dans ses convictions, sans désir d’unité planétaire vraie et durable, complète…, puisse donner le mieux.

Cela ne le pourra pas, car l’esprit littéral des retours de conscience créatrice nécessite une sincérité généreuse avec soi-même…, de ne pas s’enfermer dans des voies sombres et étroites. Quand toutes les solutions extérieures semblent s’effondrer autour de soi…, c’est là, justement qu’il faut apprendre à faire silence du côté du mental et de revenir à ce que l’on veut vraiment vivre au plus vrai de ce qu’un monde ‘donne-niais’ peut nous offrir !

Le monde entier joue les artifices qui débloquent, exprès, pour nous apprendre à nous prononcer individuellement, en soi, sur ‘l’essence-ciel’… (une conscience responsable de soi et libre) ; sur ce que l’on croit pouvoir mieux penser de ce que pourrait être la réalité universelle LARGE, multidimensionnelle, en dehors des folies terrestres déjantées.

Cette impression d’aller aux alternatives « sans issues » est une forme de chaos apparent, troublant, qui oblige chacun à chercher des ressources profondes en soi et à y puiser plus souvent.  Tout en se disant : « Qu’est-ce que je veux cocréer, dire vivre pour le prochain pas fait, là, juste devant moi, puis pour le suivant, et le suivant encore ! » Sans revenir aux démissions spirituelles d’antan. Sans dépendre d’un « système » politique extérieur ou d’une « église » hypocrite, si tous deux dualistes à fond.

L’Unité Universelle Généreuse, en service, EST ! Elle n’a même plus a être prouvée dazns l’histoire, puisque les venues d’êtres sages ou d’Amour ont été nombreuses sur Terre pour nous rappeler la méthode : commencer par s’AIMER DOUX soi-même !

Ailleurs, en d’autres exoplanètes similaires (v. web : Ummo + sciences) les venues de sages expliquant comment mieux se comporter, se co-créer, auraient été presques équivalentes à la venue de Jésus. Se voir DOUX (ils sauveront le monde !) et vouloir réussir de manière idéale (pour l’esprit), ne veut pas dire que le chemin de vie sera facile (le mien ne l’a pas du tout été…, loin de là !).

Mais, plus la conscience lâche prise du côté forcé du mental, pour dire : « Je suis parfaitement guidé, au mieux de la Sagesse universelle interactive! ». Là, il y aura forcément du nouveau !

Même pas besoin de mobile ni d’Internet (des pis de vaches du Web « W »), et alors plus de ‘meuu-nasses’ de virus, de factures impayées… Plus besoin de « devoir » s’exciter avec l’esprit de masse des foules qui ne veulent pas assez se recentrer ! Toute télépathie universelle et personnelle voulue, sans en douter, est déjà là en soi, autant que nécessaire !

C’est ainsi que je peux vous écrire tout ceci, en relâchement complet de mes attentes autres, et c’est ainsi qu’aurait été canalisée la 5ème révélation angélique de 1934 (http://www.urantia.fr) à lire pour ses précisions universelles énormes surtout pour l’histoire complète de la planète Terre, de Jésus et de l’aide des Ajusteurs de pensées en tout univers qui l’accepte…

C’est une question de retour à la confiance en nos outils intérieures complets prévus depuis des centaines de milliards d’années…, les plus interactifs pour nous aider à faire chaque choix en connaissance de cause, sans plus se précipiter pour copier les pires.

Plus besoin même de s’apitoyer pour ceux et celles qui ne veulent pas changer ! Ils le feront plus doucement tôt ou t’hard…, quitte à ce que ce soit quelques secondes avant une « mort » certaine…, acceptant enfin qu’il y ait « autre chose »…. Pas « une fin de tout »! Derrière la raison véritable de « notre venue en ce monde » (pour l’aider à se définir libéré de nos prétendues « lourdeurs implacables » d’être).

Ainsi, restons très attentifs quand les systèmes extérieurs « coincent »…, que les structures « sûres » s’effondrent. Il y  là un saut possible de conscience, si souhaité, pour bien des humains, un saut d’Ascension finement bien ficelé derrière !

« Vous le verrez bientôt avec la finance mondiale…! » me souffle mon L’Ange ‘farce-heurts’ accompagné de l’Ajusteur divin de pensées…

Qu’est-ce que cela veut dire ? En ce monde, l’on croit que des règles étroites, égoïstes et très contraignantes nous « protègent ». Elles ne font que de resserrer le noeud coulant qui nous étrangle (Eux-ropes) ! Cela se voit pour nombres de cas de croyances individuelles : l’image imaginée au pire surgit réelle soudainement sous forme de drame vécu, comme pour la jeune Agnès à Chambon sur Lignon !

« Fatalité dure… » diront les uns…, qui auront tort !

« Retours littéraux de ses croyances folles… » diront les autres…, qui auront raison !

Toujours et encore la parfaite école de conscience Terre ! Voyez-vous pourquoi « cela » a eu lieu cette fois-ci au sein d’une école ?

Qui sait quel drâmes chacun(e) peut créer jeune en son esprit ? J’ai eu le cas d’une jeune nièce suicidée…, alors que tout se présentait bien pour elle (Université) et qu’elle allait faire un stage d’un an à Hong-Kong concernant la politique internationale… Vrai ou faux, ces types de « formations » longues ? Faux aux yeux de votre part divine, à vouloir jouer les parcellaires « réussis » dans un seul domaine…, mais vous avez le droit de continuer à y croire sans vouloir changer !

Les politiques ne corrigent aucunement l’effet de serre et les pôles qui tiquent ! Ils font semblant…!

La preuve : « Science et Vie » dénonce que « l’on ne fait rien » pour arrêter les mines de charbon en feu, en auto-combustion qui se consument en « pures » pertes (colossales…!) en de multiples endroits de par le monde (avec excès de CO2 perdu là aussi en énorme quantité…!).

On joue les jeux des « qu’une bombe bien placée réglerait la question en faisant un gros cratère, vite rempli de CO2 jusqu’à étouffer la source par manque d’oxygène ! Et pour éviter les vents risquant d’attiser à nouveau le foyer, de planter des grandes quantités d’arbres autour en terrasses à talus arborés remplies d’eau à chaque orage, et, plus qu’à avoir à la laisser fuir dans la mine en cause !

Qui demande OBTENIR les vraies meilleures solutions possibles EN soi, là, devant soi, au bon moment et au bon endroit ? Presque personne !

On préfère juste s’attendre à vivre « le pire avec les autres »…, à le croire sans arrêt !!! Un tel monde, sans Unité spirituelle de confiance, de base, de gestion interactive intérieure…, ne peut fonctionner ni durer !

Les politiques doivent arrêter de jouer aux gamins qui se battent en clans « opposables ». C’est du cinéma stupide, à hypnoses dépassées, style « guerre des boutons », rien d’autre ! Cela ne trompe plus personne !

Nos politiques sont sensés être des sages pas que spécialistes, mais très largement formés à l’humilité…!  Ils sont là pour régler réellement les problèmes et ne pas continuellement les éluder ; ou, comme pour les « dettes » des Etats, les traiter avec dédain…., tantôt du côté des gaspilleurs, tantôt des banquiers à s’échanger les postes d » prétendue « direction »…, ‘sous-hante-tendus’ : l’avenir se débrouillera !

Non, ce seront eux revenus, réincarnés pour vivre exactement ce qu’ils auront « oublié » de gérer du vivant initial terrestre oublié, dédaigné…, cela au « profit » de jeux toujours plus grotesques.

Pires que ceux des beaux dessins des hommes crus « primitifs » des cavernes : de si bons artistes sachant tout observer finement, par leur ressentis les plus fins et de respecter,  d’honorer leurs proies en gérant la ressource sue pas inépuisable…; donc nettement supérieur à l’intellectuel qui s’enferme en des jeux étroits et de violence reportés à d’autres : plus « bons » (crus très forts) qu’à enrôler des troupes au garde ‘avoue’… (avouer quoi ?), pour faire le sale boulot contre des « opposants » qu’ils se sont créés eux-mêmes !

EAUX POSE-EN ? OPPOSANTS / HOP-POSANTS… ANTS ?

Va-t-on éternellement jouer les impuissants indignés (in-dits-niais ?) n’y pouvant « rien »…?

S’ils ne croient pas à une quelconque réussite sur Terre, qu’ils se payent un billet d’avion aller, direction les mines de charbon à souffler avec des bombes, cela ‘feux-rases’ feu de joie et…, réincarnations ailleurs, « au pire » derrière ! Les mondes vivants ne manqueraient pas partout dans les univers extérieurs pour accueillir les moins ‘aime-errrrre-errrrre !!!

 LES CATASTROPHES ÉCOLOGIQUES…  TOUTES « INÉVITABLES…  » ?

L’exemple des mines de charbon en auto-combustion (et la solution à ce problème « insurmontable que j’évoque plus haut dans ce texte) a une preuve naturelle déjà testée, c’est la venue en été sec d’une comète estimé de 30 m de diamètre qui entra en collision avec la Terre en Sibérie, à Kunguska le 30 juin 19o8. L’incident colossal, heureusement déroulé dans une zone presque désertique, a été finalement assez jugulé par la nature elle-même…! Preuve que c’est renouvelable et sans risque autour d’une mine de charbon en combustion souterraine, si réalisé avant un orage d’hiver, les terrasses à talus arborés déjà réalisées autour pour récolter suffisamment d’eau.

Créer l’équivalent sur les cratères de nos mines de charbon en flamme est à la portée de n’importe quel bon artificier de l’ONU/UNO associé à l’OTAN, pour un travail « militaire » enfin d’utilité mondiale. Lâcher une bombe suffisante ( nucléaire, de nos surplus atomiques ?) avec un drone d’hélicoptère ou la poser en structure au dessus de la mine en son foyer, comme pour l’observatoire d’Aricebo en son foyer, voire d’utiliser une fusée téléguidée par laser : « C’est à la ‘porte-tait’ de ‘toussent’ ! » dirait un certain ‘ira-nie-hun’ (‘Arme-ah-nie’ N’ais-jeu-jas-deux’…?).

Ceux qui veulent des SOLUTIONS UTILES ET DE PAIX les obtiendront toujours. Les ‘zoos-autres’ devront encore et encore croire « batailler » comme des « damnés » ! Toute la ‘disque-fer-erre-Rance’ est là !

« Fées appelées à l’aide ou ‘ferrée-erre’ ? » demande Langes ‘Mythes-errants’ ayant retrouvé sa com.pagne ‘Dan-hiii-ailes’ là-haut !

SORTIR DES COMPTABILITÉS RÉGIONALES RESTREINTES DEVIENDRA OBLIGATOIRE !

Notre monde actuel est dans l’impasse concernant la finance mondiale. Ses jeux étroits sont arrivés en bout de course décadente… (à Koursk qui coulent corps et biens). Par contre, du côté mondial, avec une MONNAIE MONDIALE UNIQUE (World economy) il ne peut pas y avoir de limite à la création de richesse, puisque rien à comparer ou à limiter avec « d’autres » ! D’ailleurs l’Univers infini ne se limite jamais !

Pour l’Univers des univers (Urantia.org), les mondes plus évolués, statistiquement parlant (et leurs statistiques éternelles et infinies doivent forcément être sûres, qui dira le contraire…?), aboutiraient à une monnaie unique, une économie globalisée finissant au troc ou à la gratuité des moyens vitaux. Avec une langue unique et des races optimisées sur le plan génétique, en paix responsable… !

BIGRE…, HONTE ! ON EN EST LOIN !

le cinéma exagéré que nous fait la finance internationale est inadmissible

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s