L’ESTIME DE SOI.., VIVANTE, ATTITUDE en lâcher prise, PRÉALABLE à TOUTE AUTOGUÉRISON

L’AUTOGUÉRISON N’EST PAS FAIRE CHARLATAN ou SORCIER…, mais PLUS UN DEVOIR D’ÊTRE, ÉTERNELLEMENT NÉCESSAIRE !

(sans se suffire de faire ‘Né-cesse-air’, niais à cesser de respirer…, trop à se justifier continuellement en viles villes en structures compliquées jusqu’à l’absurde, en parlotes creuses, débiles ou mensongères, prétendues politiques !)

TOUT CE SUR QUOI L’ON FIXE SA PENSÉE…, même seulement 17 sec., EST INCLUS DANS NOTRE VIE (surtout les vues de drames, de catastrophes, la mal-à-DITS, les contrastes…, telle la croyance en l’effet de serre, aux tornades, aux séismes, etc…!).

http://www.psychologiedelame.com/message-05-06-08-abraham.html

Alors que les pôles surchauffés fondent liés à et la surpopulation folle voulue par eux qui fait le pire (puisqu’on l’accepte avec nos jeux de sexe à enfantillages démissionnaires du mieux en campagne, ou en déserts reverdis)…!

Les continents sans assez de forêts et de retenues d’eau, de plus en plus délaissés et désespérément secs !

En fait, remarquons en nos vies « courantes » que : lorsque nous nous précipitons chez le médecin, chez un spécialiste ‘mes-dits-calent’ ; que nous ne pratiquons pas la nécessaire et utile ESTIME DE SOI, voulu PARFAITS d’entrée ; c’est le doute qui prime, mais ne paye pas ! Jamais ! Et, très vite, à attendre trop « des autres », de la collectivité, où rien ne colle, ne suit plus derrière !!!

AVANT donc :  préférons RESPIRER UN PEU MIEUX le matin, pour se réchauffer de l’intérieur…, on se précipite sur une café, un bol de lait, sensé faire la différence !

Jésus n’avait pas cela dans le désert. Alors, comment faisait-il ? Il se pensait nourri de la perfection ambiante, la respirant ! Essayez-le en vous voyant parfait simplement comme cela, et au lieu de croire devoir faire du yoga en cours compliqués et en salle où l’on ne respire plus, vous l’adopterez vite partout, plus contents d’être simplement hors des villes à marcher un peu ou à faire du vélo loin « des fous de ce monde en perdition/diction » !

AVANT : de se « préférer » écouter une musique criarde, toujours la même…; de se précipiter pour ouvrir le poste et écouter « les nouvelles’ (déplorables) du monde (toujours à se répéter « au pire ») ; combien d’entre-nous préfèrent se recentrer juste quelques secondes sur ce qu’il préfère penser… VIVRE pour aboutir à des vies qui tiennent, SAINES et LARGES ?

TRÈS PEU LE FONT…! Un jeune vient de se suicider sur le web en webcam face à un psychiatre…

La psychiatrie reportée « à l’extérieur » sur des systèmes compliqués de comportement et de croyances freudiennes, de rituels vaguement « salvateurs », ne fonctionne plus si bien qu’avant…

Toute médecine non capable de responsabiliser le malade dès les premiers malaises, avec (lire Lise Bourbeau au Canada – éditions E.T.C. Inc, livre « Ecoute ton corps », pour ceux qui veulent faire simple) ! Pourquoi ? Parce que nous aboutissons actuellement à une conscience planétaire de pleine responsabilité DE SOI, devant REVENIR à la Source (réelle), en prise VIVANTE et SAINE avec l’ENSEMBLE !

RESTE à ne pas faire l’EN… SEMBLE ! Déjà à ne plus se dénigrer ! De fonctionnement, nous sommes tous déjà divin, christiques, DIEU AUSSI !

Quand j’étais gosse, à ne pas le dire, en broncho-pneumonie aiguë, j’ai fait une « sortie de corps » par étouffement, et enfin paisible d’au dessus de mon corps allongé…, j’ai eu de la compassion pour lui. Aussitôt, je l’ai réintégré… entièrement guéri ! Qu’ais-je fait de plus que de croire en la Vie et en la paix réelle, tangible ? Rien…, c’était un réflexe de survie (de retour à la vie « normale », comme Jésus en sa résurrection multidimensionnelle, puisque croyant à l’éternité d’être…). Pour ma part, je ne voulais pas quitter ce monde avant de l’avoir pleinement vécu. J’aurai pu choisir de le quitter…, car Dieu aussi ! Mais j’ai bien senti que ce n’était pas la peine de revenir en tant que nourrisson et de perdre des années précieuses d’apprentissage.

Par la suite, vers mes six ans, j’ai voulu jouer les excités à la campagne, m’imaginant un pompier conduisant son camion à toute vitesse, les poings en avant, et glissant sur les carreaux, j’ai fini dans une vitre, un grosse entaille au poignet ! Cela m’informait de me dire sans urgence, de ne pas me précipiter, de ne pas jouer les sauveurs du monde de cette façon tardive, en secours d’irresponsables qui refusent de se dirent en sécurité chez soi.

Voyez-vous combien chaque expérience significative peut se voir avoir un sens précis, si on veut bien se dire informé par sa sagesse haute (celle de l’âme du soi supérieur, de notre bonne étoile, du Père céleste…, peu importe, elle est là, TOUJOURS !).

J’aurais pu rentrer dans le moule de la médecines traditionnelle (qui ne vous dit rien de valable et vous laissent chercher indéfiniment le pourquoi du comment, plus par carriérisme que d’aimer servir les autres), comme mon père le souhaitait, me voulant chirurgien pour le raccommoder sur ses « vieux » jours mal anticipés.

J’aurais pu faire neurologue, parler avec des mots savants de neurologie « pratique » qui seraient là cause de gênes dans les gènes ! Et vous dire que tel ‘mets-dits-ça-ment’, telle ‘opère-rations’, telle sonde implantée dans le cerveau vous serait « indispensable » !

Cela n’aurait rien donné, pour la bonne raison que toute réalité physique (« mortelle ») serait un apprentissage de meilleure conduite de soi pour l’esprit immortel. Tout site de channelings spirituels vous en parle plus qu’abondamment.

Le problème est que les jeunes préfèrent se laisser distraire par l’extérieur, de croire que les seins gros d’une fille seraient le summum quand on les leur cache, à fantasmer comme des damnés dessus (deux suce ?). EN oubliant complètement que ces jeux du sexe ne sont que l’animalité « magnifiée » de l’homme pripitif, ^pour le rendre à nouveau esclave des pouvoirs, une fois de trop.

Là, le parcours à ESTIME DE SOI CROISSANTE, se termine généralement en ‘EST-TIME deux soies’, sur la route de la soie…., ou du dernier gadget « à la mode » venu d’Asie (à bas prix, sans voir l’esclavagisme et les pollutions de trop faites par là-bas, aux alentour du fleuve Amour…, passons vite sur l’amour vital de soi et de la planète…!) et pas du SOI VIVANT, pleinement intégré en autarcie naturelle sur le VRAI TERRAIN qui tienne à long terme.

Voilà pourquoi, face à ces gadgets qui détournent les jeunes de l’attention saine de leurs devoirs d’être, tous à faire la queue en magasin de faux mobiles, de Hiii-faune/faux-ON/ phone…, je n’ai guère de succès avec la compréhension paysagiste et climatique de toute une vie guidée par les niveaux archangélique pour le faire savoir à ce monde trop asséché.

Pourquoi croyez vous que l’Adam que j’étais (sans Eve ‘vale-rable’) aimait tant la nature dès son plus jeune âge, et qu’il fit, après avoir vécu un temps les moussons jeune en Asie du sud-Est, thermicien à la va vite, puis cimentier ?  C’était pour comparer les deux : le sec continental et le mouillé océanique.

C’est uniquement cette différence de couverture de végétation et de retenue copieuse d’eau, sans drains à la folie) qui primerait d’après les révélations si longtemps universellement expérimentées des niveaux angéliques (v.http://www.urantia.org). Je l’ai calculée, en théorie, la différence entre le sec et le mouillé est de 35 fois en faveur de l’humidité arborée !

Toute société qui ne revient pas à cette considération de base, et n’organise pas une société responsable et harmonieusement répartie en ce sens, en terrasses retenues à talus arborés, comme le jardin d’Eden,  tel que voulu il y a 37 000 ans du côté expérimental généticien angélique…, sinon, ne peut que finir mal.

Tous les déserts surpeuplés de ce monde nous le confirment, plus qu’à manier des armes…, au lieu de pelles et de plans d’arbres fruitiers !

La principale et PRIMORDIALE ESTIME DE SOI est donc de se faire confiance en dehors des viles villes, de jouer les SAINS à redresser les déserts Sans prétendre jouer les « saints » à barbe « enseignant » les autres (pour que « les autres » bougent à leur place).

Et donc à aimer y vivre correctement en autarcie réelle, vu en sûreté complète (invisible et inaccessible à ceux qui ne sont pas en paix réelle), bien construite avec les bois locaux, réintroduits en masse, avec La Nature très diversifiée souhaitée de tout temps par l’esprit universel.

Là les indignés seront reconnus d’en haut et aidés, chacun directement. Sans besoin de traîner à croire à une révolution fausse de plus sur la place TARE-RIRE au CAIRE ! J’en ai donné les indications essentielles pour savoir comment faire, déjà autour du lac Nasser en amont de la retenue du Barrage d’Assouan (As-sue-en ?).

D’ASS-SUE-EN, il n’y en a « pas » d’autres !

Suer en abondance, sain en son niveau cellulaire, très bougeant à vie, c’est la JOIE VIVANTE, vécue, qui délivre ! Plus besoin de finir immobile derrière un bureau, sinon au pire, derrière les barreaux, en prison ! La leçon VIVANTE, la vraie vous délivrera du reste ! 

TAKE CARE au Caire et ailleurs, à Tripoli (‘tri-pôles-hiii’ si les pôles prétendus incontrôlables), à Damas (‘DAM… As’), à Kaboul, en Manchourie en désert d’Amérique Latine et autre Sun-belt américaine…!

Tous les obèses et prétendus mal-foutus d’un monde en perdition sont à réintroduire sur le terrain « BESIF » (baisse Cif/scie ifs…, et autres pesticides ou défoliants de trop) : meilleure thérapie mondiale à VRAI plan ‘MARCHE-ALL’ de nettoyages cellulaire et planétaire (micro-climatique et paysagiste en forêts jardins retenues) éternellement inévitables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s