NOS ÉVOLUTIONS DE CONSCIENCE COMPTERAIENT ÉNORMÉMENT POUR LES UNIVERS

LE DOUTE… SUR L’ÉVOLUTION  PLANÉTAIRE (COMME VRAIMENT UTILE AUX UNIVERS) EST DUE à UNE DÉSINFORMATION GLOBALE !

Si vous allez un peu fouiller sur le site de la cinquième révélation angélique pour la planète, vous y découvrirez que tous les univers expérimentent ensemble, de fait, de construction primordiale Du fait du lien de conscience universelle parfaitement déjà établi (pas à « chercher » en soi ou par d’obscures prétendue « religions » qui ne relient rien à fond)

http://www.urantia.org explique comment toute la Création fonctionne…! Pas une mince affaire ! Et même en les évolutions angéliques avec des tentatives « rares » de sécession, telle celle de Lucifer il y aurait 300 000 ans qui aurait laissé de foutues traces de conscience de l’ego surévalué sur Terre et pas que là, dans tout Santania (l’univers local).

Maintenir toute une Création évolutive, ‘exemples-l’errent’, sur des centaines de milliards d’années  : affaire risquée, donc !

Les informations transmises paraissent entièrement fondées…, aussi surprenantes qu’elles soient déjà pour l’histoire de la création de la planète et de l’évolution de ses races primitives…, et de première main, venant de la source angélique même.

A ce sujet, vous êtes votre seul juge, à restreindre votre évolution ouverte à plus large, plus bénéfique pour vous libérer vous-même…, si vous ne l’acceptez pas avec plus de modestie que ceux qui centralisent tout sur Terre et monopolisent une « vérité » terrestre tant manipulée et  si réduite !

LE DOUTE SUR TOUT…, UNE FAÇON DE RÉFLÉCHIR, à CONDITION DE NE PAS Y RESTER !

Si vous voulez Ré-fléchir, il serait mieux de savoir que vous voulez évoluer en vérités expansives, toujours plus larges. La vie de votre esprit, littéral, sera obligée d’y répondre ! C’est la sécurité ultime de l’esprit, la réflexivité universelle (télépathie)  et la sécurité absolue de vos affirmations d’être, du « Il sera fait selon ta foi (d’être) » de la quatrième révélation christique. Avec l’autre aspect unitaire et littéral, du : « Respecte les autres comme tu voudrais qu’ils te respectent ! » 

Notre monde se moque de l’unité de conscience, à travailler en douceur, en doux recentrage avant chaque réunion humaine importante, pour que les extrêmes de croyances opposées se rapprochent, se réconcilient. C’est pour cette raison que notre société va mal. Elle croit avant tout qu’il faut se précipiter de « réfléchir » avec un excès côté mental calculateur, au lieu de chercher à se calmer et de préférer voir une unité bénéfique à tous, vite exponentielle en ses résultats. pas comme ans les démarches dualistes actuelles qui ne pensent qu’à écraser l’autre.

L’exemple de la Syrie (entre autres pays asséchés donc vite en crise comme la Palestine il y a 2000 ans, déjà surpeuplée…) en est une des preuves les plus flagrantes. Un peuple ou une partie de peuple n’a aucun intérêt à en opprimer un(e) autre. Ni à l’écraser de sa prétendue « supériorité » raciale, religieuse ou numéraire.

Cela ne peut se concilier avec la perfection de pensées créatrices souhaitée par nos âmes et par le père originel (sachant par réflexivité télépathique tout de chacun). Il ne suffit pas d’avoir un appareil de photo reflex pour croire bien faire le point…!

Pour sortir du flou de la vision tronquée qu’on a du monde, même la technologie la mieux correctrice n’y pourra rien…, surtout si derrière, la compréhension active de chaque esprit créateur (de sa propre réalité) n’est pas enfin comprise !

Notre monde actuel joue à nouveau « la séparation » (après 66 ans de paix relatives). Il voudrait rester, se cantonner frileusement sur ses attitudes figées, bloquées sur le passé, à signes désuets « d’unité » partielle (comme ‘part exemple’ dites militaires). Ce n’est pas acceptable dans un monde à melting-pot racial, à mélange incessant des peuples, comme avec la nécessité actuelle de trouver un job partout autour du monde, le profile pour les jeunes comme pour les vieux (quand il en restera, parmi les « sans retraite » pas affirmés abondance suffisante…).

S’il n’y avait plus tant le désir de finir assis sur son cul en vile villes…, ce serait une bénédiction que ces voyages à l’étranger. Pour ouvrir l’esprit et d’y constater que les problèmes de surpopulation et de fuites des campagnes sont encore une fois partout/partouzes les mêmes… (en une nature pas assez diversifiée, sans habitations autonomes réparties sur des terres d’au moins 15 000 m2).

Les « riches » s’étant arrogé de force un « droit exorbitant » sur la planète complètement inacceptable (de la barbouiller de barbelés…) sur des terres en friches, sèches, non arborées, que pour y faire du bétail.

Et, comme en Australie cela tourne vite au pire (v. mon blog http://greenjillaroo.wordpress.com et ses ‘crocs-barrent’ montrant que chaque dessein de mieux faire apporte les informations adéquates…, pour ceux qui disent en avoir le temps…, et qui se le retournent littéralement !).

Chaque créateur de vie et tout esprit l’est (comme je l’ai été : partant du pire, ma mémoire absente, l’esprit asphyxié par une sortie de corps vers mes cinq ans…, ce qui s’est révélé dérangeant en ma jeunesse cherchant à être « conforme » cons et sans forme (« le cancre bon qu’a porte le bonnet d’âne ! » disait-on), puis innovant par la suite, une fois à me dire mieux créateur de mes retours vécus mieux anticipés et attendus…).

Ce que je peux vous assurer c’est qu’un âne a plus de ressentis cellulaires joyeux et de bonnes pensées que n’importe lequel des citadins actuels, perdu dans le carcan de croyances à réussites étroites, entre quatre murs. En effet, j’ai abusé presque 40 ans de ma vie de cela : la vie en Paris à paris perdus, même quand en banlieue dite paysagiste et préservée (foutaise sous l’axe d’une piste de l’aéroport d’Orly avec des jumbo-jet passant au dessus toutes les minutes et demi, nous asphyxiant au pire) !

Alors à chacun de dire littéralement aboutir à la campagne à une vie durable qui tienne ! Sans penser d’abord à copier les villes ou à faire du bétail en trop : un élevage taxé de trop qui finit par péricliter vite fait par faiblesses (génétique et virale) dues à des concentrations excessives d’animaux les mêmes au même endroit… Ce que la nature elle-même ne produit pas…!

Tout cela reste bien loin du Jardin d’Eden voulu par les brillants généticiens angéliques Adam et Eve il y aurait 37 000 ans ayant fauté car trop pressés d’en finir, alors que éternels exprès, pour aider les mondes sur la durée…!

Comme le ‘tend’ (sans étang) passe vite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s