14-QUELS BESOINS RÉELS PRIMENT SUR NOTRE PLANÈTE…

… AU DELA DE CEUX PRÉSENTÉS COMME « OBLIGÉS » PAR LA FOLLE « COMPÉTITION » ACTUELLE, EN PLEINE IMPASSE CÔTÉ POLLUTIONS ET SURPOPULATION… 

Tous les « dirigeants » actuels de ce monde vous expliqueront que c’est le commerce (comme-herse ? De sable/s’able au final et pas… d’hume-US  ?) « mondial » qui prime : vente d’avions, de bateaux de plaisance de luxe, de voitures gonflées au châssis en carbone (mais ne marchant pas au méthane des lisiers…!), de gadgets de luxe qui finissent en nos poubelles, d’armes, de pétrole, de gaz, etc…! évidemment, au final, CELA TOURNE EN ROND !

Rien qu’à voir un jeune qui se précipite pour acheter une mobylette, un ‘secoue-t’erre’, au lieu de faire marcher ses muscles à vélo pour se donner une meilleure santé à vie, polluant tous son environnement de bruits et de gaz d’échappement inutiles, on a déjà cons-prix !

Mais, évidemment : dans les planifications « intelligentes » des viles villes, on avait « oublié » de programmer en priorité des pistes cyclables de partout. Alors, mis en danger entre des tronçons trop rares de ces dernières, les jeunes cyclistes hésitent et ne sortent que le week-end. A Roanne, ville pourtant entièrement plate les marchands de motos font recette, pas trop ceux de vélos, sinon pour les vieux sans le sou ! Cherchez l’ERRE-HEURTENT !

Les capacités de productions augmentent de partout…, alors même que les gens ont de moins en moins les salaires équivalents pour se payer « les joujoux » trop compliqués et sophistiqués qu’on leur prétend être « utiles » : « Ouiii, « Monte-cieux », le fin du fin en manière de « toute dernière » technologie au top ! ». Quand vous tentez une question sur la filière de recyclage : on vous répond que tout est prévu, mais comme pour les secrets mis-litres-errent, vous ne saurez rien sur l’impact réel dans l’environnement pour les enfants que vous projetiez de faire. Alors comme moi-même, vous refusez d’en faire !

Et puis, l’on bazarde sans scrupule, sans sourciller le moindre emballage en polystyrène ou/et son vieil ordinateur, sans en connaître les difficultés de recyclage ou d’élimination final des déchets. Et,’ vogue la galère, on s’endette pour le nouveau « bijou » dernier… CRI !

« Et vogue la Galle-erre… » dirait le princes ‘Châles’, comme moi-même, presque refroidi !

EST-CE LA DERNIÈRE VAGUE DE FOU CONSUMÉRISME ?

Le tsunami de Sendaï et l’incidentgravit-cime’ de Fukushima nous ont montré avec « avantage » que le consumérisme japonais (et mondial) sont à revoir complètement…!

Remarquez que Toyota fit presque comme s’ils ne s’était rien passé (« Ah notre fausse image en bourses ‘fines-lances-y-errent’ ! »). Puisque les voitures « flottaient » (preuve qu’on y respire pas assez dedans, que de l’air sale sur autoroutes bondées) sur des coulées de débris sales, pleins de mazout…; alors que leurs usines, à accessoires « introuvables » ailleurs…, coulaient ! Les ‘sait-hisse-meuuu’ font quand même « bien » les choses !

Là aussi, la VRAIE et RÉELLE, UTILE répartition mondiale des fabrications les plus performantes, fabriquées au meilleur coût, avec le moins d’énergies nuisibles à produire, à utilisation propre…, les mieux recyclées…, à QUAND ?

Vous aviez pensé que votre monde était parfaitement contrôlé d’un bout à l’autre des chaînes de production et filières de consommation, les jeunes (et autres vieux naïfs toujours au ‘sue-perd-marche-chier’ à chercher le gadget en plastique « rare » qui facilite la vie, mais qui ne tient guère…, comme les outils de jardin à manche fibre de verre ou en aluminium) ? NON…, il faudra la revoir votre ‘cop’pis qui pisse le PIS !

Il est temps que jeun meuuu barre, moite le ‘tort-rots’, les ‘comme-ment-t’erre’ vont aller ‘bonds’ trains, puisque les ‘terre-oh-rrr’hisse-te’ d »All-Casses-hiiiii-d’ADD’ vont faire le plus gros du boulot !

Je vous parlerais donc plus tard du terreau-rite-hisse mondial indispensable à réintroduire en nos déserts ! Ma marche sacrée de 3 kms n’attend pas ! C’est mon TRI cellulaire JOYEUX, mon T-RIT(e) dix-vins !

Enfin, mon ‘thé-rite’ aux yeux de mon ‘aise-ternes-ailes’ mère…, encore là à 92 ans, malgré une vie pas trop bien dite dès que mariée…, quelques gouttes de ss’Che-ss’n’aps de ‘cons-seul-hâte-scions’ miss deux-dents dansent /mises dedans !

Publicités
Publié dans Non classé

13-« CIVILISATIONS ÉVOLUÉES » puis CATACLYSMIQUES EXPLOSIVES ou ENGLOUTIES

Là, il y a foux-le…, jeu cent qu’il y  a fous-le-tire-études/tubes de cerveaux qui réveillent leurs noeuds-Rhônes avec un bouteille à la Côte ‘mis-laides-hii-mets’ ! Laids doses se raides-dressent !

Prenez juste Carl Sagan/genre SAS qui ne prenait pas des gants…! Il avait estimé qu’un million de monde évolués pouvaient peupler notre galaxie à environ 100 milliards d’étoiles ! Faites vos comptes statistiques, cela fait une probabilité très faible que les mondes évolués tiennent la route, survivent sans de monstrueux dégâts.

Le plus bizarre est que les ummites donnent le même chiffre de monde évolués (tel que le leur) sur la base de leurs voyages à plus de 1000 années lumière autour d’eux. Cette proportion de réussites planétaires est extrêmement faibles.

C’est là que se JUSIFIENT NOS GUIDES ANGELIQUES PAS INN-CAR-NEES, EN RETRAIT, avant de finir bébés cuits en nos voitures, les parents inconscients puisque bourré de problèmes en trop issus d’une société perdue, défaillante, folle, débile !).

(N’oubliez pas de vider votre sac ‘cons-pro-mette-tend’ dans la prochaine poubelle, l’incarnation du bébé s’en fout, il trouvera bien d’autres parents aussi perdus que vous…)

C’est D’JONQUE, là aussi, que se JUSTIFIE UN MONDE « T » »ERRE » à PLAQUES TECTONIQUES qui remettent ‘toux’ à plat ! M’aime à ‘FOUS-COUPE-CHIE-MATHS’, là où les intellectuels ne ressentent plus rien, ne l’ayant pas dit SÛR en l’étudiant, avant de cracher un projet de Centre-râles…, juste pour se faire plaisir de finir toux deux trappes-vers, plein de courbettes hypocrites ensuite : °/o !

Bizarrement, alors qu’ils connaissent très bien toute l’histoire (Lémurie et Atlantide, puis évacuation massive vers l’Egypte devenue ‘phare-a-on-niques’ comme ailleurs, sauf que le phare se portait sur la tête, se prétendant « divin »…), les patrons » (de ce monde de menteurs finis) vous soutiendront ‘morde-hiii-culs’ que les « civilisations » technologiques ne peuvent être qu’en croissance. JAMAIS ‘DISQUE-PARAÎTRE’… (pour évacuation massive comme après 47…., jusqu’à 89). Que… c’est sans danger (comme le patron du projet Haarp de manipulation de l’atmosphère via l’ionosphère). Pourtant les Ummites évacuèrent à un moment notre monde, sachant les risques d’anéantissement nucléaire probables… HONTE l’hâte hutte/luttes chaudes !

Projet HAARP que les militaires US n’ont même pas le courage d’assumer directement…, passant par des sous-traitants soporifiques et aseptisés, chargés de déminer l’affaire reconnue « expérimentale et sans danger », tout « évalué » Tôt-HOP- S’haies-écrête/secrètes !).

SAUF que l’Archange Kryeon (une part régulatrice magnétique de notre dimension angélique) a averti deux fois sur la question (en channelings à l’ONU – y avait-il au moins des militaires… en ‘scie-villes’ directement concernés ?) : « Baissez l’intensité de vos recherches avec HAARP pour raison de résonance risquée du manteau terrestre ! » Révélant ensuite que  les côtes inondées de la carte channelé par les hopis seraient, d’après Lui, exactement en rapport avec ce risque de dérive scientifique et militaire terrestre. « Mais ce n’est encore que du ‘potes-tend-ciel’…, que l’humanité a le choix de changer et d’effacer, ou de continuer à ignorer le fragile équilibre global, et Vital :  » Très superficiel sur nos sols, de pas plus de 33 cm, c’est pour cela que je n’ai tenu que 33 zens en passe-lest-t’INN » ‘transe-mette raides’ Jesua), et tout aggraver » disait Kryeon, très précis dans son speach onusien, pour terminer en 30,000003 minutes pas plus !

Aussi, jeux vous le disque : « Faites très attention aux chiffres 33 h 33 mn sur vos pendules interdimensionnelles. C’est importe-tend’SS ! »

Alors, ces manipulateurs apprentis sorciers… sort SS’CIA-sciée du monde, que font ils de leurs neurones de sagesse haute, de ces 95% d’énergies supra-quantiques non utilisés

Et Katrina, et la croissance des tempêtes, des cyclones…, des séismes, cela vient de qui en fait?  « D’HARPES miss-lit-erre ou Mis-litres-errent », ou, de l’excuse des gaz à effets de serre…. Qui ne tient pas un instant face à l’énorme puissance du cycle de l’eau sur Terre !!!

Étonnons-nous du climat en ‘va-d’rouille’…, trouille…, rouille (dirait le bateau disparu INN-COGNE-NIENT-Tôt ‘en l’affaire ‘Tôt-PUE-sécrète’ de Philadelphie, aux si brillantes années quarante, copieusement pleines d’étoiles déchues) !

A quand de vrais dirigeants mondiaux (interactivement surveillés et contrôlés en tout ce qu’ils font, sans téléphone rouge ou noir, ni caisse transparente ou à trou noir…) qui ne laisseront plus de place à ce type de dérives prétendues justes ?

« VIVE-M’an… UNE BONNE RESPIRATION AVEC UN BON BOL D’ERRE EN GLANDE MARCHE FORCE HAIES » dirait M’a-Eau-S’HAIE-Toux-n’gueux, un livret vert comme treillis (« En bambous « sans plastique ni banques « légales » qui boudent… » préciserait ‘bonn(e)-ment’ mon ami Jacques ‘Hâte-aah-lie’ le ‘stress-chaire’, en cachant la pousse-y-erre de banques-boues sous le STASS-PIS…!).

Jante-haies fine-nids avec les miss-l’hics-t’erre, je peux vider ma dernière bouteille de rhum de 12000 ans d’âge…, car en Atlantide, stress-certains-haine-mentent comme vous, j’y étais ! Les anges adorent les défis inn-seul-l’eut-bleu, surtout à Buffles/baffles/baffes-à l’eau Grille !

COMME LES ANGES SOUTIENNENT QUE « RIEN N’A D’IMPORTANCE »…, RENDORMEZ VOUS SUR VOS DEUX OREILLES PRISES DANS VOTRE OREILLER ‘HIII-T’HAÏ-QUEUE’ !

‘ »Moite eau scie jeu vêt/viet(e) meuu coucher avec mon chapeau conique de CO-SUINTE-CHIE-INN… » signé Le Tord-rots (campe-tiques) qui teste mess(e) qui erre, essayant de ‘vol-laids’ de s’haies propres Elles !

Publié dans Non classé

12-POURQUOI DÉCLARER ALLER VERS DES VIES Où TOUTE ANXIÉTÉ EST RÉVOLUE ?

TOUTE DÉCLARATION ANTICIPÉE MEILLEUR VAUT BIEN LES PIRES…

Et, si toute l’humanité entière s’essayait à cela : de ne plus dire venir QUE LE MEILLEUR LARGE, à la fois PLANÉTAIRE autant que COSMIQUE ! Là, il semble que mes guides mettent les pieds dans le plat !

Pourtant, si vous faites un peu plus attention à l’humanité actuelle…, celle loin des médias, qui est plus conciliante et métaphysique, télépathe qu’autre fois…, vous verrez également chez les plus jeunes, des enfants bien plus concentrés et doux qu’à brailler pour un rien ! La DONNE SPIRITUELLE MONDIALE CHANGE ÉNORMÉMENT ! C’est ce que beaucoup de channelings s’accordent à transmettre presque d’une même voix de ‘touffes’ part, en tous coins autour de ce « fichu » monde. Oui, le monde va mal au point de vue écologique. mais à cacun de dire sa réalité mieux, toujours améliorée.

Ainsi, je dis mon domicile Amour Cosmique, perfection hors du temps, et les conserves et nourritures fraîches s’y gardent impeccablement plus longtemps ! C’est quantique !

De même que vous pouvez dire, à chaque parcours fait « de trop » en voiture, que votre pôt d’échappe-ment sent la rose et ne pollue plus (encore mieux que votre haleine avinée dite dépendante, tel que vous tenez ‘morts-dix-culs’ en ‘cultes’ à vouloir vous le retourner…, reste à vous voir dans la glace °/° au %’t’rage ! ), et de dire que tout est transmuté et que votre moteur revient à une performance divine essentielle (vos ‘vide-anges’ pleines de croyances figées, folles et dures AVE-queue…, l’évèque !)…!

Là, c’est déjà tenter de se dire divinement sans refuser d’y croire… Et, comme votre esprit littéral se doit d’être précisément à l’oeuvre en retour, d’affirmer avec conviction de plus vous faire confiance pour en mesurer les résultats de visu.

Et si vous voyez votre niveau de réservoir d’essence ne presque plus baisser, l’aiguille stable, vous aurez compris que votre réalité a changée sans aucune difficulté en trop ni technologie « performante » en plus. Cela rendra votre vie à miracles journaliers pratiquement anodins !

Bien évidemment, il faudra toujours arrêter votre voiture pour laisser passer une gentille jeune femme qui ne bouge presque plus à pieds. mais, au redémarrage, cous aurez le coeur léger !

« IL SERA FAIT SELON VOTRE FOIE ! » me rétorquerait ceux qui passent au spuer-marché, pour ne plus que s’étendre sur leur caddy tant ils se voient fatigués de ne plus acheter que des produits emballés et artificiels, boissons alcoolisées et sucrées en tous genre dedans, dont je vous tairais les marques abusives à drogue cachées dedans… Relisez la B.D. (d’Aise) Coke en Stock de Tinte tinte et vous saute-raide !

Ah L’AISE BLAISE ?

Je vous pose cette question en ‘louce-d’haies’, car mon marseillais de brillant ingénieur de père, perdait (son tend, moi !) à fumer, rester immobile, manger de trop et ne boire que du vin…, ‘noeud laid-tend’ guère relax, confiant, serein avec ces dames…(dont il attendait tant de défoulements hâtifs et faux côté sexe…), et son humour forcé faisait Pen à voie-hard ! Mine de rien, il m’aura appris le grand jeu de toutes les foires mondiales de toutes époques passées, proches ou loin-t’haines’ss (‘verres-suce’ époque ‘Act(es)-tue-ailes’… stress glande, jeux vous le disque !)

Car, si vous vous amusiez à mieux écouter votre part haute, de conscience pure, lumineuse et gaie à souhait, sage, vous entendriez des rires, venant d’autres dimensions (venant en fait de ceux qui liront cela dans le futur, ou qui sont sur la même longueur d’onde de conscience quantique douce que vous !). Pas compliqué, il n’y a qu’à se relaxer, car branchés à l’Universel, nous le sommes tous déjà !

Faites l’essai, au lieu de constamment renoncer à tout dire bien comme ma femme, s’appliquant à son rôle ‘d’enseigne-niante’ hausse-scie, à sa façon, puisque charcutée par tant d’opérations ‘bée-nie-inn’ en trop, qui persiste ensuite vers les bouffes grasses, complètement immobile, alitée tout le temps, lestée de sa bouée « de sauvetage » cells’laides-est’ autour de la taille, les lumbagows à répétition dessous, pour refus d’échauffemer ses muscles et de s’en servir bien dits !

22 V’la lente-butte-lance !

A quand la butte au cimetière comme Jacques Brell (mon jus-maux inversé dans l’anti-matière du UWAAM de notre anti-univers me soufflent les n+2 désincarnés ummites d’UMMO, tout autour deux moites…!).

Bonze, jarrets-êtes, on verra la suite après… ce dernier repas et mon café de trop, si je tiens encore debout, car ce matin je n’ai pas encore fait ma première balade (because…becasse, cause ‘sue-perd-marche-chier), et je crains que mes affirmations ne soient pas 7 foires sue-filles-z’Ant ! Seules mes fringues toutes raides à me tenir debout (vous voyez, moi aussi, j’y arrive dans un sens comme dans l’autre à me sortir des conneries ‘inn-part-donne-rrr’able’/rate-blé’ !)

CEUX NOEUDS SONS QUEUE D’AISE… CHOIX !

POURQUOI LES PROBLÈMES CLIMATIQUES S’AMPLIFIENT-ILS ?

Il y a au moins deux facteurs :

– LE MANQUE DE GESTION DES PAYSAGES POUR RETENIR L’EAU ET FAIRE HUMIDITÉ SUFFISANTE, parce que cette humidité arborée est réductrice d’environ 35 fois dans la dilatation thermique des vents trop chauds, eux-mêmes expansifs et desséchants à la folie…; 

– LE MANQUE DE CONSCIENCE HUMAINE POUR ORIENTER LE CLIMAT EN LE DISANT CRÉATIF DE PLUS EN ÉQUILIBRE HARMONIEUX…, tant de gens ne voulant vivre qu’au sec et jamais dire bien l’humidité !

Quand ces deux facteurs se conjuguent… de plus en plus…, sur d’immenses étendues continentales, c’est le pire !

Le midi de la France en connaît quelque chose…, actuellement, avec les vents brûlants venus du Sahara que même la Mer Méditerranée n’arrête plus !

Les pôles ne peuvent faire qu’une part du travail de répartition de l’air froid. Nous devons rebâtir des paysages plus équilibrés, même que ceux crus « normaux », prévus par nos ancêtres, car l’eau qui fuit en toute pente pour un rien est une hérésie quand le climat entier devient tangent.

J’ai informé les indiens hopis, mais encore là, même pas une réponse. On préfère jouer les traditions qui attirent du tourisme. Et cela finit en cartons pâte qui brûlent, où se cachent des réfugiés désespérés.

Même au Japon, les réfugiés du Tsunami et de Fukushima peuvent se dire victime de la planète, ou sinon, n’ayant pas fait leur devoir pour mieux la dire en continu, chaque matin et soir, en la remerciant et l’honorant pour la voir calme et moins chaotique.

Quand on voit comment les japonais, à cause de la rumeur (« bonne » excuse un peu trop facile), traitent leurs concitoyens de « pestiférés venus des zones contaminées » : alors qu’ils n’ont de ce côté là pratiquement rien à craindre (même si c’est un proche qu’ils côtoient régulièrement) ; sans par ailleurs aller voir dans les hôpitaux ceux qui meurent « comme des mouches » du Sida ou d’autres maladies plus contagieuses et invalidantes, l’on croit halluciné !

COMMENT ORGANISER UN MONDE SUR DES RÉSEAUX INFORMATIFS ENFIN VRAIS SÉRIEUX ET UTILES, QUI NE CÈDENT PLUS à LA PANIQUE POUR UN RIEN ?

Je pourrais m’étendre sur des pages et des pages à ce sujet, car j’ai bidouillé sur informatique avant  »heurt’ et même proposé à mon groupe High-tech (et pas Haies-t’haies-queues) de faire une base de données style Intrenet pour connaître (comme sur Farce Bouc ou tweed-t’heures) à quoi « perdaient leurs temps » en recherches « trop longues » (pas dites venir exactes par télépathie comme Nickola Tesla aux 700 brevets…), à quoi se consacraient spécifiquement en interactivité connue nos chercheurs répartis de par le monde en cimenteries pas assez cimentières.

Le soi-disant bon « patron » de la communication, m’a rit au nez à l’époque, vers la fin des années 80 avant l’existence d’internet…, alors que Apple démarrait ses interfaces à icônes avec la Lisa : « Jeune homme, mon téléphone me suffit bien pour tout savoir ! ».

Le con…, l’info à dispatcher allait déjà si vite que le téléphone cadduc/qu’add-ducs, mylord…! Je n’ai même pas répondu et suis parti… très peu de temps après de la société, dégoûté d’avoir des patrons de plus en plus à faire du cinéma au siège du groupe. Dont une autre nous coiffant, encore pire, qui cherchait à jouer avec ses collaborateurs aux chaises musicales. Moi-même (le « trop payé » à 12000 frs bruts), le premier facile à vider, sans assez de diplômes menteurs, eux réfugiés derrière leurs baratins à meetings interminables étudiés à la loupe…, tous les techniciens à se payer le stress et le sale boulot…!

J’ai quitté ce grand groupe hors pair, à 46 ans, accessoirement, pour ne plus être complice de pollutions de fumée de fuel dans les paysages. Mais…, j’ai découvert sur le terrain, déjà, au sujet de l’excès de nitrate des lisiers des bétails « en trop », personne ne voulait le traiter en méthanisation par digesteurs (comme en Chine, très nombreux par là-bas). Personne ne voulait commencer à retrouver les bonnes manières écologiques, auxquelles pouvait s’ajouter une autonomie énergétique avantageuse des fermes et des villages autour ! Tous attendant des primes de Bruxelles, de la C.E.E. pour « bouger » : « Tiens elles est devenue l’Huée-eux, avec que des râleurs prétentieux et bougons ? Jeux noeuds l’avait pas vulve ! (phrases bougonnées entre dents serrées en pensant : « La barbe cet empêcheur de merder en rond ! »)

Ouiiii, tant que la « vulve » de M’a Terre pisse de l’eau dans les rivières, mais…: quand elle ne pisse presque plus, sinon que des eaux noires bourrées de nitrate…, étonnons-nous des trop-pleins de bouteilles en plastiques en nos tris débordés, alors que l’eau des robinets évitée ! IMPER/IN-PERD… HAIES (HAÏES) MANQUENT !

J’ai compris que là aussi, le suivi des potentiels de changement n’étaient  : ni couplés en réseau pour l’analyse pointilleuse des problèmes ; ni financées pour remédier rapidement aux situations énergétiques et écologiques d’ensemble…, en train de virer au cul-de-sac.

Il y aura donc toute une science des réseaux et de l’informatique mondiale à travailler, à amplifier pour sortir des inerties ou des mensonges de systèmes en place qui cherchent à faire firmes « réussies » au dépend de la dynamique d’ensemble la plus harmonieuse, nécessaire, impérative et juste !

CEPENDANT, CEUX QUI SE VEULENT CONNECTÉS à LEUR SAGESSE HAUTE, VUE INTERACTIVE ET GÉRÉES PAR LEURS GUIDES…, N’AURONT MÊME PAS BESOIN D’ORDINATEUR !!!

Nickolas Tesla n’en avait pas…, et heureusement pour nous, cela ne lui a pas permis de découvrir la gravitation allégée trop tôt. Du moins, à part de l’expérimenter sans la maîtriser, s’évitant en 1940 de faire une gourde énorme de l’apporter à un monde qui adore jouer aux « petits » soldats. Qui, quand ils se croient des grands ‘g’land’, de ne même pas vouloir reconnaître qu’il y a nettement mieux à faire sur Terre que de détruire les cerveaux en les « lavant » à petits feux !

JEUX Passent et stress-passent, IMPERS (&) HAIES MANQUENT  ! Mêle-lit/litre mélo gagne / gag-niais !

Publié dans Non classé | Tagué , , , , ,

11-CHACUN SON JOB…?

OUI, MAIS… D’ABORD POUR LA PLANÈTE, ET POUR QUE TOUT FONCTIONNE EN HARMONIE TOTALE, il faut la voir comme un TOUT qui TIENT !

La peur de perdre son job, de ne pas en trouver, domine les comportements humains actuels, en spécialisations quelques fois aveugles et mensongères, proches de la paranoïa…. L’énergie nucléaire, d’abord militaire puis civile, en furent de « doux » exemples de jeux d’apprentis sorciers (complètement perdus là dedans !). Même Einstien n’y aurait pas joué un jeu innocent.

Un projet US à Haarp(e) ionosphérique est du même type… rétrograde et déjà dépassé, tant la conscience collective attend mieux… Mais, SACHETS-S’HAIES queues chaque humain a toujours le choix de se polariser sur le pire (d’inventer des armes pour faire peur aux autres en prétendant faire des recherches innocentes, sous secret militaire où l’on n’aurait rien droit de révéler – hypnose de dupes !) ; ou, sur le meilleur (acquérir plus de clarté de sagesse, les maintenir en soi, dire sa réalité créatrice différente, réaliste mais douce, en phase avec les harmoniques d’ensemble). Le pro-blême récurrent est cette histoire de job « NON GARANTI » !

La société mondiale toute entière s’est lancée sur de fausses bases en imaginant cela, même dès la création des premières chartes des droits de l’Homme ! Car’SS, tout en précisant ces droits (nourriture, logement, liberté de penser et de bouger), ces chartes n’en précisaient pas les modalités d’applications strictes (autant en droit qu’en devoirs, qu’en responsabilités personnelles du libre arbitre total de se définir et de s’obtenir son dû).

Le flou politique s’est instauré insidieusement dès lors, et personne n’a cherché à changer ces principes, à les affiner, car les pauvres ne pouvaient que se taire et subir…, comme lors de l’esclavage (qui daterait de la foutue Atlantide, pervertie en son temps par un reine trop belle… signalent les traditions hopis : http://www.eveil-de-la-conscience.ca ).

Le problème n’est même pas à chercher le vrai du faux au travers de passés lointains (…loin-teintes/tintent pollutions et clochers « en coeur ») ! Il est de s’adapter aux problèmes précis que rencontre notre monde… là où il ne est. Sans rester sur des routines, des inerties, qui feraient de notre planète au final, queue de comète sale et brûlante dans l’univers (si à continuer des jeux « d’obligés de suivre » à uniformes de tous types (pour Haarp ou les armes à plasma) !

Comme pour moi avec mon petit déjeuner : je peux choisir :

– soit de rester à la ricorée qui me fait du « mal », qui m’excite, chère et dont on ne sait pas trop ce qu’elle contient… ;

– soit d’en venir aux tisanes de thym gratuites, délicieuses, vitales, à l’odeur enivrante, qui poussent naturellement dans mon jardin glaiseux (résidus d’un paysan productiviste inconscient de l’humus perdu dans la pente…, passe-cons !).

Que ce soit pour l’idée « brillante »  de « se faire la guerre », ou, pour protéger « son » job, on a toujours le choix ! Je me suis démontré en de multiples occasions que c’était moi-même qui avait créé mon job…. Jeux cent qu’île faute que jeu ex-plis-queues cells-lasses aux INN-CRAY-DÛ-LES en terme d’anticipation cocréatrice du futur…!

Chacun peut utiliser ces outils de la pensée créatrice, très performants (sauf à douter de soi !) « Là gaffe ! » dirait Gaston, le col roulé à la coupe au bol, sans Gaz-tond de Jet-des-fff, à fuites de parachutes « dort-haies »…).

DÉPASSONS LES JOBS CONTRAINTS POUR S’INSÉRER LE PLUS HARMONIEUSEMENT DU MONDE DANS LA MÉCANIQUE UNIVERSELLE DES INTENTIONS SURES, INTERACTIVES ou D’ANTICIPATION !

Quand j’étais jeune, je m’efforçais de ne pas trop m’inquiéter pour mon avenir, car je savais que de le faire était « le pire » à se retourner vers soi. En d’autres occasions (que de travail), je me l’était déjà assez vécu pour en tirer quelques leçons cuisantes. Mes Anges Guides veillaient à chaque fois, car je croyais en ma bonne étoile filante, fille-hante (vue propre…, et vierge de toute connerie terrestre hâtive…, elle !) .

Comme Elie le ‘pro-fête’ l’avait choisi pour son ascension lumineuse et démontré (« parti » en une dimension terrestres invisible à nos yeux, vibrant différemment, plus douce et propre), il faut que je vous signale trois outils interactifs essentiels déjà là en nos énergies autriques et de conscience pour TOUT ANTICIPER pour nous :

– notre Soi supérieur (qui peut être votre guidance intérieure reliée autant à la Sagesse Universelle que, sachant tout de nos vies passées) :

– nos anges Guides multidimensionnels (à demander actifs quand on en a besoin pour recevoir des informations personnelles utiles et urgentes, alors remises à jour, up to date ;

– notre sagesse énorme côté Esprit SAIN(T).

Ces trois outils sont là et bien là chez tous (… grands, petits, moches (même du Zip-Z’hiii), beaux, riches ou pauvres, crus de travers ou trop rigides…, lisant de la philosophie barbante et pompeuse, jamais testée sur le terrain…, ou rien que des B.D. !).

Ces outils sont là même pour les athées à « étoiles » mal positionnées dans leurs auras (je passe sous ‘ss’CIA-lance’ et silence les hâte-thé…: s’ils sont trop nerf-boeuf et mazochistes pour même y croire…, comme ma mère, toute courbée du cou côté chakra de communication intérieure…)!

Donc, L’ANTICIPATION DES INTENTIONS CRÉATRICES POSÉES EN SOI sont le JOB essentiel de ces trois « outils » énergétiques des plus discrets (et prévus aux origines des incarnations physiques). Car, ces énergies opèrent à des niveaux supra-quantiques, sans tenir compte de l’espace ni du temps ! Ce sont donc des OUTILS MAJEURS POUR NOTRE CONDUITE SUR TERRE EN TOUTE OCCASION !

Mais… (« il y a toujours un « mais… » disent les ‘mais-êtres’ d’école, scotch-thés à leur job restrictif en dits-able !). LE « MAIS » est LA RELIGION, toutes les religions du « il vous manque quelque chose » ! Je ne parle même pas des croyances obscures, qui ne le sont que pour ceux qui y tiennent littéralement.

OUiiii, « ON » VOUS A ‘EN-SAIGNER’ LE DOUTE DE SOI… ‘fils-oeufs-zoo-fisc’…, et cela FAIT MAL ! « On » vous a présenté cela comme « une douce et innocente philosophie capable de tout changer ». Mais bizarrement…, sans vous préciser que le doute fait peur…, qu’il ne retourne rien de valable, que du « RIEN » (ou sinon « le pire » trop longtemps aimé, ou craint, comme une cousine « finissant » jeune en overdose !). Seul un illustre « stratifié dans ses croyances » a soutenu : « JE PENSE DONC JE SUIS ! » (en prolongement de :« Il sera fait SELON ta foi… D’ÊTRE… » (SI) assez maintenue au chaud en toi »). Ce n’était qu’une ‘part-rente-thèse’ dirait un de mes diplômés de mon entourage jouant les parts-hante-t’AISE !

On en revient au début : COMMENT FAIRE JEUNE EN D’AISE ROUTE? SANS COPIER SES PARENTS (!§!) et finir au plus mal, bloqué, « vieux », de travers !

Jeu noeuds/n’oueds peut que vous lâcher les vannes de mon « barrage » spirituel intérieur existentiel et quantique pour vous le d’AISE/b…-VOILÉES’ !

Chaque matin, avant de vous lever du pied gauche, ouvrez largement la fenêtre, remettez vous au lit à respirer comme un phoque en écoutant les oiseaux chanter dehors… Si vous êtes en vile-ville, imaginez-vous retourner à la ferme mais en camapgne sans agriculteurs productivistes…, plus que de « l’ouvrir » en manifestations de ‘ruts’ pour finir mal en celles de rues…!

Prenez juste cinq minutes pour respirer à fond, en disant toutes vos cellules à l’unisson, propres et neuves (car au niveau quantique, jamais le même, elles peuvent l’être instantanément… – sauf à PERSISTER à CROIRE… à une continuité dépendante de réflexes conditionnés pavloviens  (surtout genre ‘pavés-love-viens’ com.ment/68), – et C4/C5… (S’CI(A)-trop-haine aussi…), C’EST LA DERNIÈRE FOIS QUE MON VÉHICULE INN-TAIE-RIEUR’ VOUS LE SORT !!!

INTER-ACTIVITÉ DYNAMIQUE DE L’ESPRIT CRÉATIF DÉNUÉ DE LIMITES

S’il y a bien un domaine qui fait ‘cons-sang-sucent’ sur T’erre diraient les ‘vamps-pires’, c’est celui de l’argent. Il faut voir lequel sert à la guérison planétaire ou en abuse. Le système financier mondial est en déroute, car ne vantant que du limité, du restreint…, sinon du MANQUE !

Il y a une autre attitude immédiatement possible, à travers la mondialisation des réseaux bancaires. C’est de voir que l’argent est dématérialisé et que ses flux sont dans la nano-seconde, complètement changeants et échappant au contrôle même des banques. les flux financiers vont encore plus vite qu’Internet, que le Web !

Par la pensée créative, le rêve… (mieux encore que les aborigènes d’Hausse-draps-de-lit en paradis filles-calent !), il est possible de croire que votre compte bancaire est approvisionné par des virements issus de fuites d’écritures complètement dématérialisées apparues à partir de « rien ». Par l’esprit, ce rien là devient quantique, créateur par sauts énergétiques, et apparaîtront sur votre compte des sauts tels que vous les attendrez…!

A vous de les voir en créé-dits plutôt qu’en d’aise-bits ! Bien évidemment, il vous faudra faire expansion de conscience, sortir de vos lits-mythes à la DS-K’ass, sortir du jeu à limites d’abondance innée que vous présente le système abusif en place.

Il est d’ailleurs-là, tendu à l’extrême pour vous forcer à jouer ce jeu de libération quantique douce, sans vous croire forcés de jouer à la recherche de nouveaux « leaders » à travers de pseudo-révolutions qui ne changeront rien. Ces leaders sont tous foireux, débordés par leurs jeux incontrôlables de différenciations et de mesures compliquées.

Même le GIEC l’est…, en essayant de faire « mesures mondiales » sur la reforestation ou la déforestation… Rien n’est vraiment pareil, ni réellement comparable dans la nature. Ce ne sont que des chiffres qui ne veulent presque rien dire. Juste des tendances grossières…! Notre planète est trop vivante et trop complexe, et heureusement ! Elle échappera encore longtemps aux tendances bureaucratiques complexes voulant prétendre tout « simplifier » pour faire experts mondiaux assermentés à vie…!

Chaque agroforesterie aura les bénéfices qu’elle aura su créer au mieux en fonction du terrain, de sa nature, sa configuration(à talus arborés plus ou moins hauts et resserrés pour éviter un ensoleillement trop asséchant…), l’orientation, l’allure des vents et des courants marins autour des continents, le cycle de l’eau dans les océans, jusqu’au fonctionnement plus ou moins ordonné de l’activité solaire !

En terme de finances mondiales, le joujou échappera complètement aux mains des décideurs, tout comme les bourses mondiales actuelles le démontre déjà. A chacun de se servir au passage en pensant que la réalité quantique joue pour lui, à fond, l’arrosant, sans que les banques puissent rien n’y comprendre…! Mais pour que cela marche, il faudra vouloir faire vrai avec les énergies quantiques d’Ensemble !

Par ce jeu doux, sans aucune révolution ‘nerfs-serre-serre’…, plus besoin de se droguer ni de forcer le jeu à ne faire que du kif, du hachich dans les campagnes marocaines. Les paysages pourront redevenir verts, normaux, les collines retenues (surtout dans le Rif, où je n’ai pas pu concevoir une ligne nouvelle de chemin de fer en 1969, tant celles-ci fuyaient dans les oueds au moindre orage, non retenue par aucune verdure, moi-même presque embarqué avec ma voiture rase-motte de Simca 1000 sur un Radier plus au sud, sur l’oued Dra en crue…, trois ans plus tard.

‘Fous-tuent’ Maroc… sans assez de paysagistes…, et tellement trop de touristes qui ne viennent pas avec le minimum durable qui paye vraiment (dans leurs poches) : des graines d’arbres de toutes sortes, y compris de fruitiers, tels les cerisiers qui repoussent comme un rien, grâce aux oiseaux entraînant les noyaux loin autour…!

VOILE-AAAH un changement facile pour nos ‘fats-m’hâte’, pressées de rester immobiles chez elles en à-part-de la nature-te-ment irrespirables, la famille vite explosive…, puis à s’emmerder à torcher des gosses en trop…, ou, à ‘prés-tendres’ s’émanciper en Arabie ‘Saoul-disques’ en plein désert… en ayant le droit de tourner en rond en conduisant un 4X4 ou un squad de trop, en prétendant que ce serait un « sport » VAL-able !

Que de menteurs en ce monde ! Et pas que là-bas, de ‘partouzes’ !

CHACUN SON JOB…, MAIS LES PRISES DE CONSCIENCES SERVENT à l’ÂME PLANÉTAIRE !

âme qui est là pour se libérer du joug des croyances archétypales ancestrales durcies. Vous pouvez « vous la tirer » au javelot, à l’arc ou à l’arbalète ! Si vous ne voulez pas croire à des possibilités planétaires plus douces, plus interactives et synchronisées au mieux que le système actuel, tout en lui permettant de muter, c’est que vous ne voulez pas utiliser vos capacités créatrices littérales et sûres qui ont été données de tout temps comme outils créatifs innés à l’homme.

Vous resterez dans votre « ombre » à vous, pleine de doutes et d’illusions, croyant devoir toujours combattre, systématiquement, alors même qu’une foule de potentiels meilleurs, autres est à votre entière disposition.

Je ne me fais pas d’illusion sur le nombre de gens qui voudront dire : « C’est dans la poche, à mon compte ! » et de rester calmement dans l’instant présent. Il n’y en aura pas des masses pour ceux qui adorent s’être laissés conditionnés à l’école et par les médias « au pire ». Mais qu’ils admettent que c’est leur pire à eux qu’ils se sont construit en ne testant qu’un aspect de leur vie créatrice, oubliant l’autre, le bon côté à plus explorer avec l’enfant intérieur qui ne doutait de rien.

Il n’était pas question de faire si sage que cela à l’école, plus effronté pour tenter d’aimer sa vie venu autrement qu’en formatés à vie.

Publié dans Non classé | Tagué

10-EXPLORATION DU SUPRA-MENTAL…

… BRANCHÉ SUR L’ESPRIT DU CERVEAU UNIVERSEL (DES OMNIVERS MULTIPLES) qui cherchent à nous « ÉLEVER » !

Vous cassez… »plus » le « nie-ais’ZZ », c’est foireux !

L’humain n’a pas encore compris que l’onde de conscience est instantanée suivant l’axe de rotation autour duquel elle se  déploie (comme une vague nous le montre…, et comme la théorie du vortex le précise…). Cette action instantanée dépasse l’entendement humain, dès lors que celui-ci se cantonne aux apparences macro… (ajoutez-y tous les qualificatifs mono-dimensionnelles que vous voulez : macro-sociétal…, macro économique, ou micro d’ordinateur, etc) !

Et même… celui queue jeu prêt-ferre (re-frein): le macro aux ‘vains’ blancs… « Mais chez les noirs, cela change de figure quantique…, bizarre ! » dirait ‘Baraque Abîme-aaah’  !

Cela pour vous dire que les noirs d’Aaah-fric devraient adopter une notion de l’utilité de l’argent fortement moins égoïste que chez les blancs…, car ils partent de « rien » et peuvent aller alors vers « Tout » si acceptant de sortir de croyances tribales dépassées et fausses !

« C’est écrit/ haies-crissent ! » aurait annoncé Kryeon, ‘Langes mec aah-nie-sienne‘ (« ne voulant pas finir dans la bouse de vache » rajouterait Kutumi  Là-Signe ! (pourtant le seul maître ascendé qui ne se mouille jam-mets, si à jeun en leurs dimensions plus rapides…)

Comme jeux mis perdent…, on reprend/honte raide prend deux puits le d’haies buttes  :

…en fait, l’humain a cru qu’il devait se la jouer à la dure avec le mental incarné, sans se la jouer côté supra-mental ; et là, s’est fait avoir jusqu’à la garde (même celle à bonnet frigide-hun ou à poils longs comme ceux de Wind-sort !).

Je vous l’ai déjà ‘sous-ténus’, il faut aller de l’avant de manière douce et sans tourner sa langue autrement que dans sa bouche, en silence recueilli, pour espérer cueillir « des « miettes » du supra-mental (en laissant de côté le ‘sue-paie-rase mente aille’, ce que peu’d’hument-mains’ disent savoir déjà faire, sans s’émerveiller pour une énorme quantité d’ artifices extérieurs crus « nécessaires »en masse ! Jeu ne leurre en voeux pass ; Jeu cons se tâtent…! que même à Moine-& Cop, sur la côte d’Ass-sûrs, ils sont en plein dedans).

Ainsi, sans position « dominante », sans mental excessif, sans couronne ni collier de trop porté sur votre coeur…, il serait bon de faire rayonner votre chakra coronal au sommet de la tête, vu lumière dorée de votre Ange d’Or revenue, en fait déjà là mais ignorée, vous inondant à partir de votre Soi supérieur, des dimensions hautes et chakras supérieurs de votre aura (à l’extérieur de celle-ci dans le fil d’argent au dessus de votre tête, au nombre de cinq, tous, logés en des centres solaires, les vôtre, puis notre soleil, celui galactique…, etc).

Là plus besoin de vous déguiser en « grand de ce monde » en « Jet-Set », de vous rassurer avec un diadème de plus, ou, une épée sur le flanc. C’est superflu, inutile. Choisissez en votre supra-mental céleste tous les potentiels de créations douces et réussies que vous voulez (en ne suivant pas les restrictions médiatiques que l’on vous tend, prétendant que seuls quelques privilégiés y auraient droit. D’ailleurs/d’haies-hiii-heurte…, vous voyez que les feuilles de choux à la ‘Meurt-docks’ ne tiennent pas !

Alors que les grands chênes font climatiseurs parfaits, auto-régulés, en restituant par jour au moins 80 litres d’eau par transpiration ( même sans/m’aime sang un Sain(t) Louis/l’huitre dessous ! ! Et, c’est ce qui manque pour faire une planète vivable (http://greenjillaroo.wordpress.com vous en souffle deux mots très rafraichissants !)

Dès lors que vous dites évoluer en vérité large, mltidimensionnelle (Jésus aurait dit  : des hôt(es) sphères’channel-laides’ très chaudes…, pas les mêmes que celles hante-gel-liques, à noeud passe cons-fondre… o!o…) l’énergie en cause, de conscience supra quantique en attente dans votre instant présent débouche avec toutes les informations utiles arrivant librement et apparemment/aaah-part-ramant/aimant/amant…, il ne se passe « rien » !

Mais ce n’est qu’une appât-rance…, deux plus ! Car’SS…, là haut, il se disent de grands pêcheurs de gros, encore meilleurs que les ‘amers-loques’ (Bush Amère l’en-tête-taie en tête, jeu n’oueds poux-viets pas la rater cells-lasse…) qui sont si fiers de prétendre « faire du sport » en restant assis à l’arrière d’un bateau à « bouger » que de leurs gros bras ! Autre aspect hypnotique de l’esprit ‘hume-mains’ sur Terre (surtout quand elles sentent le plastique ou la poudre…, beurre-KKK (mâtiné de CCCC !).

C’est d’ailleurs pour cela, que :

– vu que les moyens ne sont plus là pour faire un tour du monde en « bougeant bien » en plein désert (sans se faire tuer pour un grain de ss’able dérober sur un dune qui avance…) ;

– vulve queue en pleine mer, les baleines (les chalutiers qui les chassent), les roquals (les plaisanciers naufragés/pêcheurs qui les évitent) sont légion, avec tous les débris qui flottent et rendre les bords des mers impropres à la consommation ;

… je n’irais pas construire mon bateau sur foils tournants, une fiole de trop dans la main comme le captaine Add-bock…, ni finir mes jours en Namibie (puisque Charlène a haie-poussées All-bée-erre II pour apprendre à nager en eaux troubles sans avoir l’air d’Hiii touchées)!

Pour leur démontrer, comme je l’ai réalisé au Maroc, que l’on peut corriger même un désert qui n’en finit plus de gagner sur la mer (90% d’humidité près des côtes, les océans à ruisseler dessus par évaporation, favorable donc à toute plantation démarrant en bordure de ces mers, à condition d’éviter les embruns (les entre-brunes…, faux Voie/voile-hards hâte Monde-& Cop/écope !).

Jeu laisse d’haies-heurte ces jeux aux ‘gag-niant’SS’ qui ne veulent surtout pas s’enfoncer dans leur désert à eux (créé peut être par négligence en d’autres vies passées à faire « riche » qui triche avec trop de bétail aboie le chien à Pavlov…, juste à apprendre ce qui cloche) pour y chercher un vallon potable ou planter ses arbres et légumes sur terrasses à talus arborés (CCCC’haies la dernière foie queue jeu voute le sors…, comme G’land ‘Guère-hisseur’ ‘unies-vers-selle’…, car dans une autre vie, j’haut-raie été Mou-gicle russe trop rusé et à Che-val), puis à tourner en rond…, « ânes ne « rien » faire »  de valable deux Vals able ! » Juste à boire de l’eau de Valse venue de trop loin en restaure-rend ! Se finissant en danses à tourner en rond en salles sèches de « réanimation » des viles villes, en s’excusant de faire trop de gosses mal foutus…, c’est reparti !

( jeux croix que c’est le juron de Jet-z’eût-aah de Nase-arète ! Mets vous SAV-vêt, le channeling / chat-n’elles-aligne, ce n’est pas sûr à… sang porc sent, même dans la Manche…, et m’aime en remontant jusqu’à l’AISE-SEL en pleine Sarah-ah en safari au Sahara… des Afars et des Hissas, jouant d’aise effare et des hii-SAS…)

Sauf que moi qui bouge beaucoup en me disant bien, LE RESPIRANT à fond en vérité haute, sans Verres rites tait/taies (évitant à vue les queues moites en danseuses comme une ‘tente-hoouussee’  sur la pelouse trop rase de la maison blanche un peu colorée ces ‘jours-scie’ du sang deux bennes Laden, marque de tisse-hutte-l’eût-tente de ma jeunesse)…), je sens bon après du sport une marche bi-journalière en plein soleil à 66 ans, et même sans prendre de douche… Aaaahhh !

Voulez/laids-vous « voir »…? Jeu vous envois ce ‘part-faim’ part les ondes incertaines, quantiques et inodores du SUE-PRATT MENTE R’AILLE !

Sachez que votre nez ‘sueur-raid’ plus sensible que vos yeux pour discerner intuitivement le VRAI DU FAUX ! Car, c’est au niveau du troisième-oeil que vous devriez lancer un rayon bleu vers l’équivalent de la personne qui vous parle…, pour voir si elle vous raconte des rases sur la « biodiversité suffisante » en bordure des vile villes, par ‘ex-ample’ !

Ce que vous sous-tiendront certains maires/meute-erre ‘mordent-hii-cule’ss’ pour que vous restiez dans leur ‘mue-nie-si-pâle-alités’ !

En viles villes, vous avez un ‘méga-âne’ ‘trappe-vaille’…, sueur le ‘sue-jette’ !

ALORS Là…, aqueux…, JET TOUX DISQUES… !

(c’est channelé depuis la planète Ummo sur une planète presque la même que chez nous…, , elle aussi pas assez humide, au point qu’ils ont dû irriguer leur immense désert, n’ayant qu’un continent au lieu d’une quantité débile comme chais-noue (à trop jouer les vignes suffisantes pour le climat et les surfaces cultivées ou d’éleage sans assez d’arbres entre, qui sont ‘inn-tare-rites-sables’ sur le ‘sue-jette’…)

… QUE VAIS-JEU D’IR, QUEUES VÊT-JEU Fées ERRENT  ?

Vous en vols-laids plus (disent ceux du Paris Rit-Oh, plagiant ceux partis sur le paquebot qui brisait facilement la glace entre les pas assez riches et les trop pauvres (le Normandie, le Queen… Marie ? D’acte-tue-alités ? Tiens…!)

‘GÎT SUIE’…. : NE BOUGEONS PLUS !

Bien que j’aurais dû mettre cela en premier, mais comme tout le monde dentier est à l’envers, même le Interne-Net pas net, cela vous apparaîtra à la fin, qui sera le d’aise-BUT pour certes-teints (dirait le sélectionneur des « bleus » à quotas cache-chaies-aises musicales sang mues-US hi calent !)

SAV-Vie-êtes vous que de pas vous aimer assez, sans PEUR aucune, c’est foie’rrrreux. Moi, jeune, dès que j’ai pris de l’huile de foie de morts-ruts/rue, jeu laids cons pris !§! Depuis, je me suis rabattu sur la purée sucrée de marrons, la trouvant pas assez salée dans les supermarchés. Je vous déconseille donc les avocats (aux) marrons ! Certains poussent comme des champ’s pisse noins, mais pas les bons !

Quand vous voulez channels-laids, commencez par ne pas vouloir traverser la Manche comme ‘Blair-Riz-ose’ (« jade-is’SS » dirait la statue de la femme en flammes, de New-York qui attend toujours l’avion blanc de l’autre, sans arriver à ‘fire’ ‘com-buste-scions s’pond-damnés’…, surveillée de très près par la s’CIA-hat -organisme tantôt pompiers… tantôt de bûcherons de gratte-ciels ayant mal poussé…, pas en banque-boue comme à Banque-Co-OK qui s’enlise de 3 cm par an, ayant mal choisi leur île, les fous !) ; ou pire comme l’autre en fusées à poudre, tout récemment, avec une aile rigide (qui a dû se les geler « fermes », même avec une combi-ne techno ‘H’haies-t’haies-queue’).

La SS’CIA m’a scié, car elle doutait de la venu des ummites sur Terre, alors que Eisenhower aurait fait chien et chienne avec les petits-gris avant eux. Attendons l’hypothétique ‘d’aise-classification’ du cons-graisse sur la question ! Vous voulez du plus vrai que vrai, hors des journaux les plus chers qu’on n’achète plus, demandez plus de vérité sûre à votre part divine : elle vous répondra que l’information est libre comme l’est l’énergie, sauf face aux réflexes conditionnés des terriens qui n’y croient pas !

Alors jeux disques, je dis aux SS’CIA-Hâte d’aller scier des arbres en forêt primaire pour y mesurer le temps « Ré-AILES » qui passe… Là, en comptant un peu mieux les cerces annuelles de la section des troncs, ils verront qu’ils ont mieux à faire de planter des arbres que des maisons qui s’écroulent d’un séisme ou d’un T’SUE-N’A-MIS, tous les à peine 100 ans ! Le compte n’y est pas ! Leurre comte non(n)e plus !

Des maisons surélevées et souples, sur pilotis rien qu’en bois tiendraient mieux aux séismes et tsunamis que n’importe qui d’autre (pourtant j’ai fait car-y-erre en « cimes-entières » en évitant de peu le cimetière, les poumons pleins de pousse-y-errent, et ne devrait pas vous dévoiler si vite ce secret d’haies-tassent…). Ce n’est pas à la mode les maisons en bois, pourtant on y revient ! mais encore sur sol « en dur » (sauf quand il bouge de trop…)

CHERCHEZ L’ERREUR ’cause-mis-queue’ / COS  MISS-Quête !

LA PLANÈTE TERRE SERAIT UNE DES PLUS VARIÉES et DES MIEUX BOUGÉES DE NOTRE UNIVERS…, POUR QUE S’Y BOUGENT LES PLUS IMMOBILES DU COTÉ DES NEURONES DE L’HOMME-NIE-MENTAL (« seul »-luit de l’HOoo-MEUUU-NID-VERS… qui se nierait arriver à muer vers mieux, plus qu’à ‘verres’ luisants… dans une main, un cigare dans l’autre, comme Caste-trop/trouille/t’rouille) ! 

(« Île hii hante hâte cat… » dirait ma coups-z’inn Catie Meuu-erre-l’inn… –  jeux noeuds vous donne pas son Hii-mail, elle veut ‘deux-meurtres-raides’ ‘inn-cogne-nid-tôt’ comme ‘raid-inn-carne-n’hâte-scions’ de ‘Aaah-GAT-Aah-CCCC-rites-chie’ , partie à l’Ouest, aux Cannes add-dad au lieu d’à l’Est -… Jeu 7, là s’est dur à ‘traque-d’huis-rire’ car ‘hisse-toit-raide’ ‘très personne-ailes’, c’est pour cela que je vais employer des idéogrammes ummites, qui ressemblent beaucoup à cells jappe-pond-n’aise…, scie ‘dix-fils-île’ à ‘cale-hiii-gras-fier’… )

« OUF, OUF, OUF! …Île est étang que cells-lasses s’arrêtent… Vous n’AVE rien cons pris ? Faites vous faire la traduction en INN-se tend-damnée par la serveuse de hot-dogs qui fait chienne folle, elles sont dans tous les films au rab-baise…  » dit Langes Raie-montre-barre.

JEU VOUS LE RÉVÈLE EN SS’ se COUPE, ce sera donc lui « mon » pro-chaîne LANGES GUIDE-DEUX !

Et, d’ail-heurts, dès cet après mis-dits, ils me mis des bouse-t’erre à mon vélo, le long du canal de la Loire, là où vous me trouverez en ‘chaire-chiante’ bien (en allant jusqu’à respirer le pire SAIN-T(haï) NASE ERRE sans lire de B.D.) !

Que T’aille Taï Taille-land aise (jeu voute-tue-toile), si seul ass voute tente, mois je ré-vais rêver en Chaire-t’erre sur les quais de l’Ass-scène !

Publié dans Non classé

9-ORDRE OU « D’AISE »… ORDRES ?

COHÉRENCE et INCOHÉRENCE (ENTROPIE) SONT-ILS COMPRIS, ACCEPTÉS ?

Vous n’ignorez plus, comme moi-même (moites m’aime ?), que la relativité générale d’Einstein rendait relatives (et toute relation factice hors de soi…) les notions, les expressions de l’espace et du temps. L’entropie (ou désordre, absence de cohérence, d’énergie ordonnée récupérable) en thermodynamique peut s’exprimer par des formules assez simples.

Il n’en est pas de même au niveau social, des sociétés… Car notre époque n’était pas prête, jusqu’ici,  pour finement analyser les raisons de bon fonctionnement en réseaux. Avec la venue de l’informatique, il n’en est plus de même… Tout ce qui était admis jusque là comme « vrai » ou « faux » d’instinct, ne l’est plus forcément.

Une part de connaissance, de réflexion, de mûrissement doit s’y rajouter (sorte de troisième « T’AS queue force » : ni « vrai » ni « faux », crue figée et indéterminée… pour les ‘mines-ables’ qui adorent se jouer la comédie de douter d’eux-même…, ce qui donne un « rien », mais le rien n’existant pas ! Je les laisse seuls ‘jus-jeux’ avec un verre de « vain » ).

Ce que l’on qualifierait d’instinct dynamique peut être étiqueté d’esprit de masse…, si on tient comme exact qu’il existe un esprit planétaire collectif d’informations quantiques constamment remises à jour (dirions-nous, de facilité de compréhension quantique immédiate). Sur lequel se greffe nos états d’esprits individuels (dixit les E.T. encore humides dans leurs déserts de connes-sciences à eux).

En somme votre esprit ne peut échapper à la somme d’ensemble, sauf à l’en dissocier volontairement et souvent ! C’est ce qu’on appelle se recentrer ou méditer calmement pour faire le point !

Sans ‘goût-roux’, nid gouttes rousses à pluies acides, bien sûr ! 

Mais cet esprit planétaire peut être bousculé en toutes directions mentales pour un rien, car il est instable. C’est comme s’il s’agissait d’une masse énorme d’informations mentales mises dans une cuvette et secouée dans tous les sens… A un moment donné, sous la pression des habitudes prises… (réflexes conditionnés), cela commence par devenir très chaotique, puis déborde et fuit quelque part !
De ce fait, prenons souvent du recul pour re-préciser plus nettement ce que l’on veut vivre dans notre futur, et alors la réalité changera. Mais, si c’est pour suivre la rumeur et de s’inquiéter de tout, se croire dépendant des autres (des filles jeune adolescent…), là les surprises désagréables déboulent vite. Je m’en suis donné la preuve avec des accidents mémorables, dont un à la jambe droite !

Hausse-scie, si vous voyez un boiteux imberbe aux yeux bridés aux entournures, avec un nez énorme, c’est moi : je vous donne-raid(e) un ‘auto-gaffe’ / Gras-« half » !

L’on peut discourir longtemps sur les notions de « vrai » ou de « faux » au niveau personnel, car elles paraissent encore plus relatives que l’espace et le temps ! Pour simplifier, en prenant « le temps » d’apprécier quelque chose, l’intention d’être en changera, en permutera imperceptiblement l’énergie, la qualifiera d’une intention différente !

Vous prenez plus goût à la vie, de plus en plus…, cela transforme instantanément l’énergie de votre vie tout autour de vous : la nature même sera plus attentive à sa vie et répondra différemment. les oiseaux chanteront plus fort, les fleurs s’épanouiront mieux…, etc !

A l’inverse, si votre vie vous dégoûte, vous n’aurez plus de goût à rien, tout fonctionnera dans le désordre, vos flux vitaux ne répondront que de travers. Tout empirera vite, vos réseaux disjoncteront (parfois jusqu’à la combustion instantanée pour les pires, crue mystérieuse pour certains). jeune, peu féru en thermodynamique (que je ne ressentais pas bien…), j’ai demandé en moi-même plus de vérités persistantes, croissantes, pour tout mieux comprendre (mes maladies, mes désordres vécus, mes « échecs » ou « réussites »). En fait, à contempler comme des expériences temporaires sur un chemin de compréhension toujours croissant, tel des vallons ou des pics dans le paysage, tel un diagramme sur l’échelle du « temps ».

Votre vérité est personnelle, graduée par vous, attachée d’une certaine pondération émotionnelle d’appréciation que vous y mettez, dans le sens du « bien » ou du « mal », alors que parfois, il serait préférable de rester neutre pour ne pas faire désordre entropique de plus ! Admettons cependant qu’il est temporaire et pas à qualifier de « définitif » ou même « universel », comme le voudraient certaines bibles ou channelings.

Tout peut s’effacer intentionnellement sur le tableau quantique de la vie : puisque la vraie physique ne serait qu’une suite d’apparition et d’effacements à 12 -13cm (disent les ummites) donnant l’impression de mouvement de la matière ; mais qui n’en sont pas à cette échelle-là où l’entropie (désordre microscopique) n’aurait plus de raison d’être.

Je découvre avec vous, en le partageant à partir de ma conscience hante immédiate (que je veux vérités utiles) qu »il serait donc nécessaire que nous re-qualifions différemment les notions d’ORDRE et de D’AISE-ORDRES (pour éviter un quelconque désordre en nos esprits qui se chantent encore si mal au niveau quantique).

Quand j’ai épousé mon anorexique de femme, elle même étudiante en physique chimie et anorexique à Nice, je ne me doutais pas qu’elle me servirait d’exemple vivant pour comprendre jusqu’à quel point l’intention d’être… peut perturber nos cellules ! Elle-même prétendait avec « simplicité » (d’une voix maniérée, snob, complètement fausse, sans assez s’écouter de l’intérieur…) que l’on dépérissait de la naissance à la mort…! Sans se permetter de tenter de penser à l’opposé : que l’on puisse avoir droit au chapitre en commandant nos réseaux biologiques avec un droit ‘dix-vins’ !

Pour beaucoup, avec un verre de vin… vain (l’inversion est possible mais pas de haut en bas)…, cela pourrait paraître plus facile. Mais dès lors l’entropie augmente, c’est l’excitation cellulaire plus difficile à calmer et quelques synapses du cerveau qui jouent à la balance-soir (et bu à jeun le matin, la journée sera encore plus difficile !).

L’alcool, l’alcoolisme, sont des révélateurs fins de dépendance, de réflexes conditionnés pavloviens, tout comme l’est la drogue, la cigarette, le besoin de voir des films de violence, d’écouter de la musique répétitive et violente… Ce qui donne l’illusion macroscopique de se sentir mieux le vivre, d’avoir des raisons d’être sur Terre !

A l’inverse, pour ceux qui aiment leur Meilleur Ordre Intérieur, je conseillerais plutôt le calme, des respirations profondes une marche silencieuse (avec boules Quies et masque à gaz en nos viles villes…, ‘cils’ le faux !).

Tout cela pour vous dire que la Grande Réalité fondamentale est simple et qu’elle se déploie très bien, d’une façon infiniment efficace, à haut rendement…, dès qu’on sort de l’idée du « vrai » et du « faux (lâchant prise souvent, si possible constamment), jusqu’à parfois atteindre très occasionnellement celui du « miracle » (d’effacement du désordre entropique des apparences macroscopiques, pour faire plus clair).

En ‘ray-hue-mets’ (mes jeux de maux sont des équivalents phonétiques quantiques, le SAV-vie-êtes-vous ?), tout ce que vous prenez de « vrai » ou de « faux », de partiellement « juste » ou « injuste », ne sont que des qualifications réductrices de l’énergie quantique. Laquelle cherche à se déployer sans dépense d’énergie.

Comme vous êtes votre seul maître à bord, tenant la barre de votre dériveur énergétique et corporel très performant (le mien a été temporairement symbolisé par un voilier 505 en école de voile à Morlaix – ‘mort-laid’…, qui figurait l’Unité du 1 à voir en soi ?), à chacun de se CHOISIR en tous « lieux » et en tous « temps » pour rayonner au monde cette confiance quantique vis à vis de tout ce qui est !

J’ajouterais que notre part haute de l’aura, à partir de la porte vibratoire du chakra du coeur (si voulu vérités universelles toujours mieux reçues et perçues) deviennent des portes largement ouvertes sur l’infinité de l’espace. Mais, comme celui-ci est une sorte d’illusion créée pour nos apprentissages sur Terre, cet espace pourrait se dilater et se réduire même à un photon quantique !

Ainsi, ceux qui se croient perdus dans un vide spatial énorme se jouent la comédie incarnée du t’erre… rien ! Les autres (ou les mêmes dans une autre disposition d’esprit), peuvent parfois arriver à l’illumination (comme cela m’est arrivé au point « bas » de ma vie, songeant au suicide face à des problèmes familiaux énormes, à relever et pas de mon fait). Le regard calme d’une belle canadienne m’a suffit pour faire « un saut au trampoline énergétique en moi » et d’atteindre le N’IR-VANNES-AAH, dans une immense lumière blanche nacrée pleine de Sagesse colossale !

je me suis senti comme un bébé, guéri de tout stress…, pendant 2 mois 1/2 seulement ! Et, oui, sans attitude quantique de calme maintenu et respiré, cela ne peut… ‘d’urée’ ! Mais en m’en sous-voeux-n’hante, jante’ss pisse deux Joies !

Publié dans Non classé

8-UN NOUVEAU TYPE DE TRAVAIL SUR TERRE…

… EN FONCTION D’UNE CONSCIENCE GLOBALISÉE RESPECTUEUSE ET RESPONSABLE DE TOUT… EST-IL POSSIBLE ?

Si vous observez la société actuelle, vous voyez combien de déséquilibres endémiques sont présent. Rien ne marche vraiment, ni n’est satisfaisant à moyen comme long terme… Très peu de gens peuvent se targuer d’avoir une vie réellement satisfaisante et très équilibrée de la naissance à la mort ! Même en ayant de l’argent, cela ne fonctionne pas si la nature n’est pas gardé saine et calme tout autour de nous.

En campagne : il devient difficile de ne pas entendre du bruit ; de sentir de la pollution, de voir traîner des emballages en trop…, et en ville n’en parlons pas…!

LE STRESS qui en résulte fait plein de gens fatigués, au mental perdu, les neurones très endommagés (comme on le découvrira par électro-encéphalogramme si une étude ‘mes-dits-calent’  veut bien se pencher sur la question ?).

On peut attendre d’immenses recherches nouvelles repositionnées sur les dommages de l’esprit, du cerveau…, en rapport strict des ennuis sociaux et environnementaux actuels. Sans parler de ceux liés aux manques d’emploi et d’insertion des jeunes, de reclassement des vieux injustement lâchés en fin de carrière, ayant été usés jusqu’à la corde.

Les relations professionnelles et les structures se sont bêtement radicalisées et durcies, alors même que nos moyens techniques (production et distribution des aliments, des biens, des logements, des soins…) permettent déjà pratiquement une abondance planétaire qui peut être partagée et redistribuée plus harmonieusement.

« Là où le bât blesse… » (dirait la mule), c’est que notre société ne fait pas ASSEZ ÉVOLUTION INTERACTIVE EXIGEANTE au niveau des innovations sociales et de travail. les habitudes les pires demeurent, qu’elles soient patronales ou syndicales, chaque « opposition » rabiotant sur de petits « avantages » minuscules qui ne traitent jamais assez des problèmes de fond…., au lieu de chercher à réellement remettre copieusement toutes les dérives à plat !

Hors, ce n’est que sur une nouvelle définition et organisation MONDIALE DE L’UTILITÉ HUMAINE que pourra se prévoir une société avancée. Il faudra que cela soit mondial pour que les disparités s’effacent. Cela, sans plus de dites exigences  de rentabilités fausses ou prétendues culturelles (à Cultes d’ UR !).

Il n’y a aucune rentabilité RÉELLE à rendre les peuples esclaves du travail (même de manière supportée, tolérée un temps…, la santé négligée, le stress croissant). De même qu’il n’y a aucune raison valable : de laisser des pans entiers de population à ne rien faire, à traîner sans occupation en villes ou en banlieues de mégapoles grossissant à la folie (ainsi que leurs bidonvilles)…; alors même que des travaux valables nécessitent de se ré-approprier les déserts de manière urgente pour l’environnement !

Une simple plantation de 15 km de larges traversant l’Afrique n’est que de la poudre (de sable…!) aux yeux et ne règlera jamais définitivement la question.

C’est donc la qualification et l’utilité réelle des emplois (dans l’intérêt mondial mieux compris d’abord écologique…) qu’ils doivent être revus et redéfinis globalement…, en COMMENCANT PAR LES EMPLOIS LES  MOINS QUALIFIES, LES PLUS SAINS, LES PLUS HUMBLES… !

Chacun ayant alors droit à un logement standard, confortable (le plus à énergie positive ou naturelle) que les états se chargeront d’implanter sur place, avec toutes les commodités paysagistes de talus (déjà plantés de petits arbres venus de pépinières d’état) afin de délimiter des terres exploitables en toute saison. Suivant les principes micro-climatiques les seuls connus très valables : beaucoup d’arbres cernant toutes les parcelles, avec toutes eaux et humus retenus (autant en amont pour la pluie, qu’en aval pour les eaux usées. Le tout aménagé ainsi, même en plaine, sur de faibles pentes de 1/2 cm/m.

Après, dès lors, l’on pour la reparler des villes en réintroduisant plus de jeune en campagne, de manière autonome et diversifiée, mieux répartie. Les paysages virtuels…, dorénavant déjà plus qu’à jeux vidéos de guerre pourront enfin cesser ! CHERCHEZ L’ERREUR !

Si plein de nos jeunes, en tout pays prétendu ‘civil-hii’s’est’ (plus que des policiers à les cerner constamment, comme au Moyen-Orient…) sont enrôlés pour aller voir les déserts afghans et irakiens…, cela leur indique bien là où se forgent les pires déséquilibres sociaux, dans les déserts sans ombre ni eau saines !!!

Il faut donc commencer à corriger cela, même avant de chercher à faire des centrales solaires partout, tel en Égypte. Car faire cela ne diminuera en rien les tempêtes de sable. La végétation redevenue dense sur des talus… SI !

Plutôt que de bâtir des talus en terre autour de minuscules jardins, le four « céleste » tout autour puis chacun « priant » en se lamentant tourné vers le sol, sans plus rien ressentir de frais et de vital !

CHANGEONS CONSCIEMMENT DE COMPRÉHENSION AU SUJET DU DIVIN (vite !) : SUR TERRE…, c’est nous ‘unique-ment’ les DIVINEMENT RESPONSABLES !

Le nouveau mot d’ordre : « INCHS AIL AILLE là » !

Publié dans Non classé | Tagué

7-COMMENT RESTER SUR CETTE FICHUE PARFAITE PLANÈTE…

… POUR CEUX QUI VEULENT ‘RÉEL-MENT’ EN PARTIR ?

Posez-vous à chaque instant la question : « Qu’est-ce que je n’apprécie pas en mal vie. Est-ce une fausse opinion de La Vie, ou est-ce réel !

Vous verrez alors, si vous y tenez vraiment, la « foutitude » de fausses opinions que vous vous faites ! « C’est un Masque africain » dirait l’autre Jacques (celui qui chie…, raque… en glissant sur les bouses sacrées, des chiens des quartiers chics à Paris).

Hypothèse d’école : les indiens n’ayant pas cru aux vaches « sacrées » et à de faux « dieux » innombrables auraient-ils eu moins d’enfants ? Je vous prie de me faire une ‘dix-sert-te’ ‘haies-t’haies-y-est’, étayée sur le ‘sue-jette’ et de me la donner en ‘com-Ment-t’erre’ sur mon blog à blagues… Et, il se peut que jeu ‘d’hais-nié’ en mettre les meilleurs ‘morts-sots’ en ‘Eve-vit(e)-danse’ !

Mais, comme j’ai trop pris l’avion dans ma jeunesse (lorgnant sur le décolleté des hôtesses, malgré que suçant mon pouce (tardivement, passé 7 tends), je renverrais à l’expéditeur (part ‘télé-partie’…) tous les sue-jets à odeur de ‘qu’erre-rots-z’haine’ !

Ce sera pire ‘queues’ le ‘ronces sceptre-tendre’ !

Je récolterais tous les épis de blés les plus durs, ceux trop haut en forme de gratte-ciel, pour les écraser au sol afin que les pires graines ne se ressèment plus !

Il y aura du d’aise-chais, jeu vous le disque (ray-hii-est) !

(auto-sang-urée pour éviter la fat-oie et les raids d’aise bourses ‘monte-dix-ails’… sûre l’essence-ciel !)

Je vous l’ai déjà dit : gardez l’humour de chaque instant mieux vu, mieux dit, comme avant garde. Mettez-le vous au front (au troisième oeil) cela vous évitera de croire arriver à monter au 7 ème ciel avec un née-n’êtes (nette…) qui rêve de ne plus bouger de sa vie entière.

Dans l’instant présent, ne remâchant plus aucune croyance à pensée prétendue « de vous », s’il vous arrivait exceptionnellement de réussir à libérer votre humour fait de ressentis célestes silencieux, vous redeviendrez l’ANGE SENSUEL que vous n’auriez jamais dû cesser d’être !

Là, ‘thé-au-riz-queues-ment’, je n’ai pas besoin de donner la méthode, ni aux indiens (hindou à « un seul » doux, sic…k) ni aux chinois (à plusieurs qui se noient, croyant en chier des vies durant).

Notre Dupont vous dirait que La ‘Glande’ Scène des réincarnations multiples coule sous tous les ponts de conscience presque pareille (car liée par l’esprit planétaire, intermédiaire obligatoire entre eux et vous…, entre leur conscience et la vôtre…), et, qu’elle est assez variée pour vous permettre de tout ressentir là où vous êtes, même sans prendre un avion de trop (à kérosène qui salit les pôles).

Il suffit de vous projeter par l’esprit (très très calme) vers ceux que vous voulez, ‘PARTE TOUX’ ‘deux parts’ partent le monde, pour les ressentir…! Même pas besoin de vous marier à un « étranger » ou une « étrangère » faisant « exode-tiques » (dirait mon cousin qui a « essayé » avec une T’aille, sans dire d’avance tomber sur la bonne ‘pointe-urée’ !)

Et si cela sent un peu la m…, envoyez leur des embruns de Saint Naze-erre (à ‘lent-bouche-urée’ de la Loire), là où tout sent le pétrole et le plastique. Ils verront que c’est pareil que chez eux (surtout sur les bords « attendre-hiii-sent » du fleuve Amour en Chine) !

On est presque tous dans le même bain jusqu’au cou, pour voir ce qu’il en est vraiment des attitudes respectueuses des « traditions » vendues inébranlables. Le pire au niveau universel serait de revenir un ange en ramenant là-haut tous nos aspects et autres dépôts de conscience à dépotoirs pleins d’hypnoses et de réflexes conditionnés. L’UNIVERS N’EN VEUT PAS !

Vous reviendrez sur Terre tant que vous ne les aurez pas libérées, vos tics, manies, phobies, idolâtries narcissiques, paranoïas (et jantes passent).

Cela vaut donc le coup de se libérer avant l’heure, dès le pouce trop sucé longtemps (car avec mon nez horrible, en patate écrasée comme celui de ‘Sam-n’âne Rush-dits’, le poing toujours dans la gueule, malgré que voulant faire doudou – avant de ‘dos-dû’..., je l’ai essai-YEAH pour vous)…, et peut vous dire ‘Eve-haie-queue’ ma ‘médium-hii-nie-t’es’ ‘queue’ (‘évèque) : TOUTE HABITUDE PRISE même prétendue « SAINTE » DEVRA SE LIBÉRER !

C’est ‘hun-scie’ que Job aurait perdu le sien (danse la Bise-blé) ! D’ailleurs, il me l’a avoué queue sueur le t’hard, c’était lui, le sain perd… : Jantes Epaule deux !

Non, blague à part, J’en-Peau-l’d’eux n’a jam-mets pu  s »être senti L’ESPRIT SAIN au ‘Vat-tie-camps’ ! Pas plus que…: quand il était ‘jas-d’hisse’ Apsara aux seins nus à Angkor ‘Va-hâte’  (sous le roi au non ‘inn-pro-nonce-sable’ ), bougé qu’en dansant trop lentement, « bonne » qu’à faire des manières ensuite, comme une blafarde princesse jamais à faire les foins, suant, bougeant à en finir rouge écrevisse, puis à se rouler dedans !

TOUT CEUX QUI VOUS PRÉTENDRONT (prés-tendre ronde ?) QU’UNE POSITION ASSISE ET IMMOBILE VOUS RENDRA HEUREUX à TERME? VOUS MENTENT ! SACHEZ-LE : SEUL LE NIVEAU CELLULAIRE TRES PROPRE, ALORS JOYEUX…, « PEU » VOUS SAUT VIET !

D’urée-ponte’ dit Dupont (ou ‘dure rente/rentre’) vous dirait ‘m’aime’ moins en dix raids toux juste : « …Peut vous « sauver » ! »

La GAFFE : là avec sa coupe de CHE-VOEUX en bol de riz, ‘DIT-EUX’ ne vous le rate-pelle rases plus !

RIEN N’A RÉELLEMENT D’IMPORTANCE, SAUF L’EXPÉRIENCE, la LIBÉRATION DES LOURDEURS ÉMOTIONNELLES ou MENTALES

L’âme aspire à tout RESSENTIR et à EXPÉRIMENTER au maximum les aspects de conscience d’une vie à l’autre.

Cela ne lui sert pas de craindre quoique ce soit, de penser d’abord au pire à la maladie, bien au contraire, car cela la renforcera encore et encore. Cette obsession de « rater » peut s’exprimer de multiples façons, et chez chacun de façon unique, quelques fois même en maladie chronique pour faire travailler l’âme, si les incarnations deviennent trop facilement distraites (le cas de mon épouse, atteinte de la manie du jeu, plutôt que de prendre du temps avec elle-même…).

Un channelling de Jeshua, transmis par la docteur en philosophie Pamela Kribbe vous en parlera mieux que moi :

http://www.eveildelaconscience.ca/maladiesante.htm

Publié dans Non classé | Tagué , , , , ,

6-SPÉCULATIONS POSSIBLES ET VALABLES SUR LE FUTUR ?

POURQUOI NE PLUS SPÉCULER SUR LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES DE CONSCIENCES ?

En effet, nos spéculations des évolutions possibles de conscience sont toutes relatives à des influences passées. Il paraît extrêmement difficile de s’affranchir de nos expériences antérieures, De faire peau neuve ! C’est pourtant le souhait inconscient de tous, car l’âme adorerait se projeter en des expériences nouvelles.

Cependant, tout « lâcher prise » nous libère des aspects du passé que l’on crut « négatifs ». Mais il s’agirait de jugements ‘t’erre-restes’ (à réflexes de Pavlov, à auto-hypnoses douces) qui seraient loi de la compréhension haute de l’âme. Elle-même jamais dans le jugement, que en quête de plus d’expériences (toutes sont informations utiles).

Notre sagesse interdimensionnelle d’en haut, est vaste, immense… (telle que je l’ai pu ressentir et voir  – de couleur nacrée et blanche en illumination intérieure, après une longue attente de plus de vérités larges en ma vie professionnelle « critique »). Ma quête scientifique et technique ne semblait pas aboutir ! Cependant, tout se jouait à travers elle (et de ma conscience analytique acquise jusque là), dans une attente de sagesse et de vérités globales plus exigeantes (sans chercher à les définir), tout en aspirant à une vie harmonieuse et calme qui m’apporte moins de stress.

Hors, notre société actuelle nous prétend que des parcours obligés, tendus, stressants feraient la différence. Non…! GAFFE ! Ils nous obligerons à faire des choix, à se dire, se définir arriver mieux…, bien avant de les vivre en situations d’urgence ! Restera à tout anticiper en un mieux large, sans attente excessive, pour faire doucement UNE nette différence, sans plus tant définir les aspects à vivre.

Surtout, sans se référer tant aux limites du passé, étouffantes en bien des pays et des époques…. Les mondes arabe, noir et tribaux nous en montrent actuellement toute la contrainte de soit-disant bonnes manières collectives traditionnelles à devoir dépasser. Ce ne sont que des étouffoirs à pouvoirs « cachés » souvent brutalement mis à jour !

L’information intérieure est la clef… de toute création durable. Evidemment, bien mieux qu’en attente d’informations extérieures factices (à jeux de façades durcies des médias et autres structures crues bien établies) qui ne font que de suivre les évènements et les commenter, sur des jugements si souvent partiaux ou arbitraires (sinon en recherche du « scoop » le plus terrible mettant telle ou telle excuse en avant) !

Par contre, ceux qui maintiennent en eux-même l’attente de plus de clarté, de vérité continue, large, n’ont plus besoin de tant regarder les médias. Leur conscience haute les éclaire sur tous les mensonges autrefois crus crédibles (ou tout du moins assimilés jusque là comme « acceptables »).

La jeunesse qui vient ouvrirait naturellement plus son chakra du coeur, celui du troisième oeil…, que les chakras bas (à part celui relié avec amour à la Terre), sans tant se référer au jeux sexuels du 2ème chakra, ou de manipulation sociale du 3ème (au nombril « du monde ») !

Les dirigeants qu’ils deviendront garderont de l’humilité et ne chercheront plus des positions dominantes abusives. Tel sera l’issue de l’évolution « lente et patiemment acquise jusque là » par les générations les précédant. Il n’y aura plus tant de recherche de révolutions libératrices et de césures brutales. Cela viendra de la Vérité du Coeur, de sa Passion d’être en communion libre avec les autres, du genre inconditionnelle !

Que sont-ce les chakras ? Juste en notre aura (enveloppe humaine à communications/énergies douces, quantiques) des portes de communication entre toutes les couches vibratoires de consciences !

Celle-ci ne vibrant pas toutes aux mêmes niveaux ont donc besoin de passerelles. Mais, le mieux serait de ne pas voir nos chakras comme des trous noirs, et de les garder toujours ouverts. Quitte à dire : « Cette impression et énergie que je ressens, que je renifle et reçois, n’est pas pour moi… Je la libère et la bénie en la baignant de clarté pure ! « 

Dès lors…, moins dans le jugement et l’attente des autres…, l’on comprend que de la naissance à la mort : toute compréhension du monde peut s’affiner en sachant qu’on a toujours le choix de se dire comme on le souhaite, sans tant de références extérieures à soi (quand crus obligés de suivre « le plis » qui fâche).

On est créateur de nos retours à nous, littéraux, précis et larges, et rien d’autre !

« Chercher un Dieu ou un Satan qui nous manipulerait derrière » est la pire des idioties ! Cela ne fonctionne pas ! On peut prier ainsi des vies durant, l’esprit dans le vague (ou dans le doute, ce qui est pire encore…), le résultat restera le même : rien ne se passera ou très peu. Car, le but de l’incarnation serait d’apprendre à ÊTRE RESPONSABLE DE NOS PROPRES CRÉATIONS PERSONNELLES !

Chaque âme étant unique dans l’infinité de son parcours d’incarnations, en ce monde comme en d’autres, s’observer de cette façon prime…!

Beaucoup l’esquivent tant et plus, jusqu’à plus soif . Au lieu de commencer par se choisir leur vie, de l’honorer, de tout voir comme une danse de conscience à aimer, d’en apprécier la beauté infinie, diversifiée et sans limite.

La nature est là pour nous donner un écho, un miroir de ce que nous pensons. Quand elle se dégrade, c’est aussi parce que nous avons plein d’attitudes restrictives vis à vis de nous-même… Les phobiques en tous genres des villes, les asthmatiques en savent quelque chose (même Serge ‘Gains-se-gourre/se bourre’ l’était vis à vis de l’emplacement de ses meubles, à ne jamais bouger ! Meuble cela ?).

Ceux à TOC ne veulent généralement pas croire qu’ils sont dans l’erreur en calculant tout, en chipotant, en posant des limites à leur façon de mieux voir et honorer leur environnement LARGE au préalable. Ce n’est pas l’attitude résiduelle qui compte. Mais bien plus celle intentionnelle voulue en phase complète avec l’Ensemble vital et de Conscience Globale (sans foutu esprit de masse) !

L’INTENTION EST LA PUISSANCE SPIRITUELLE (ET PRATIQUE) EN SOI !

Ne vous étonnez pas que très peu d’écoles de pensées vous le dévoilent. Elles restent à fond dans le chakra du nombril, de la manipulation larvée…! Puis, toute la société suit derrière, s’imprègne de cela et acquiert très lentement plein de tics et autres dommages cérébraux encore plus graves.

Ne cherchons pas ailleurs les causes fondamentales de l’autisme et des maladies séniles. De la croissance du manque de résistance aux virus et microbes. Ceux qui n’aiment que de se voir « agressés » finissent par le vivre, de manière lente et « douce » (sinon brutale en cumulé), et tout à fait littéralement.

LE « MAL à SE DIRE » ET LESOI… NIÉ’ SONT DES LEÇONS D’ÂME, DE VIE !

L’âme cherche à apprendre de tous côtés sans définir à priori si c’est « mal » ou « bien ». Seule l’expérience, pas encore acquise (ou totalement intégrée), compte. Il n’y a donc pas à reprocher à quelqu’un sa négligence de soi, juste à l’informer. Et, tant pis pour eux s’ils n’en tiennent pas compte au plus vite… S’ils préfèrent croire à leurs jeux durs ou foireux.

J’ai un neveu du genre…, qui boit, fume, qui n’avait jamais voulu obéir à sa mère (peut-être du côté de l’âme à décider de passer par plein de leçons très vite…, en une époque qui le permettait). Il n’acceptait aucune contrainte jeune, même pas celle d’aimer son corps pour faire du sport (comme son frère autiste qui adorait le foot…). Il s’est jeté à corps perdu dans un job de pisciculture (le ‘pis si à culte UR’ ?) trop vite survolé à l’école pour devenir son propre patron…(juste avec le minimum : un CAP). Mais, là non plus, il ne prit aucune précaution de gestion dans l’étude de l’affaire qu’il rachetait (avec l’argent légué par les assurances de son père, plus reste-pond-sable, mort en sa profession d’un accident d’avion à 40 ans. Après avoir fait barrage au Maroc en plein désert, près de la ville carton pâte qu’est devenue Ouarzazate, où ils se foutent du manque d’arbres et de terres retenues, une fois de plus, mais pas de faire comme à HOLE-HIII-WOOD !)… ‘CHER-chais’ ‘l’erre-heurts’ ?

Une vie de plus, ce neveu voulait aller trop vite, jouer alternativement les fatalistes ou les fanfarons. Reliquats de vies passées… (à mythes en masse), à ne pas dire dépassées… ?

Certainement…, puisque nous retrouverions ce reliquat en nous incarnant (channelings de Kryeon) afin, semble-t-il, d’une vie à l’autre, de peaufiner nos façons peu évoluées (ou exploitables) de nous voir… Mais là non plus, il n’y ni jugement de dieu, ni jugement universel : juste de dire coller à La Vie telle qu’elle est ! L’aimer et en PRENDRE SOIN de partout !

Dès lors qu’on s’aligne en haut en soi pour faire le point…, tout peut devenir bien plus clair si l’on RESPIRE à grands traits, sans rien bloquer ! C’est ‘essence-ciel’, car l’énergie d’information est aussi énergie « électrostatique »… En fait, plutôt du genre électrodynamique quantique (voilà pourquoi je fis l’erreur de m’intéresser à Feynmann sans assez à ‘cons-temple-plaie’ ‘flemme-man’ qui attend la manne des autres, les pieds sous un bureau…).

Pourtant…, là, j’avais mon père…, le Bonn ex-ample ! Le « brillant » ingénieur très musclé dans sa jeunesse, qui me montra sa descente aux ‘enfers-meuuu’ à lui ! Luit huitres-8  et grosses bouffes à viande à l’INN fin-nie ? Lui aussi préféra fumer, rester assis et siroter une bière, son café de trop, mangeant comme deux trop de viande et de salade…, ma soeur et moi à le contempler sidérés, trois feuilles ridicules dans l’assiette !

En fait, bien nous en prit d’avoir une mère malade (d’avoir fait trop défoulement cellulaire du « maître » au lit…, en mariage « équilibré », elle dessous lui dessus), son régime à soupe de légumes insipides nous était garanti…! On ne risquait pas de prendre des habitudes d’obèses « contents » de soi, our finir les neurones et synapses gelés dans la graisse !

J’avais voulu donc partir en pension pour aller voir « mieux » ailleurs. Et là : je fis la découverte d’un gamin en grève de « maladie » du sommeil…, flemmard de naissance ; à ne pas vouloir obstinément se réveiller ; presque aveugle à refuser de préférer voir mieux sa vie.

J’en ai facilement conclu que quand les gosses commencent à bouder leur vie, à refuser leur danse de l’esprit, leur joie d’être…, il fallait qu’on les laisse crever doucement dans leur merde (pire que chez les Inuits avec les pas bougeant bien…) pour qu’ils apprennent leur vraie responsabilité d’être (sans accuser les autres, car cela ne changerait rien).

Cependant, bien plus tard…, jeu… j’essayais quand même à faire serviable en épousant une fille d’immigrée asiatique…, d’abord anorexique, mais gentille et douce. Et bien m’en pris (ment-prise ?), elle était du 22 (en numérologie de son prénom, tout comme moi), et ‘l’ass-trop-logis’ prétendait que nos prénoms étaient ‘cons-pâtes-hii-blé’ (on pouvait se marier et finir nos vies…, qu’en semoule à « blé dur » (et ‘tas-Djinn’ de ‘lègue-hume’), en essayant de ne pas « se voir finir » dans la dèche !).

En gardant une bonne dose d’humour, sans rien trop prendre au sérieux d’une vie à l’autre, même le blé dur peut devenir tendre (sauf pour… les ‘eux-rope-haies-huns’, ‘haies vides-aimant’) . Je vous passe les détails plus croustillants et de plus en plus synchronisés aux mieux à vivre possibles, que j’attendais ‘litres-t’erre-rots’ et me retournais…!

A vous d’imaginer les vôtres ! Par exemple : en regardant autrement les plus laids laits aseptisés…. En affirmant que dans votre frigo : tout se conserve indéfiniment, parce que le temps y est amour et arrêté, des yaourts encore bons un mois passé la date de péremption. Restera à dire votre odorat sûr, car il serait moins dans l’illusion que notre regard (si trop dur !).

Votre esprit créateur peut tout se permettre pour effacer le temps et l’espace, alors…, pourquoi pas vous ?

Publié dans Non classé

5-CONSCIENCE ÉVOLUTIVE ou arrêter d’être en recherche dure de « toujours plus »

ETRE EN RECHERCHE D’ÉVOLUTIONS…, SANS IDÉE DE « MANQUE », C’EST ‘Gènes-Y-AILLE’ !

Comme le WAAM, l’univers serait créé par nos pensées (« à chacun le sien, pour ce qui le concerne »  prétendent les très évolués ummites E.T. de Ummo, vivant dans l’Amas de la Vierge à 14,5 années lumière eux n’ayant pas connu Sisi…), l’idée de Dieu serait à rejeter en tant que créateur équivalent à nous. Ses créations seraient essentiellement universelles, très larges, presque infinies. Par contre, les nôtres seraient ici « bas » dans le contexte planétaire ‘prés-scie’ de TOUTES les énergies en présence sur Terre. De toutes, même celles inventées à tort !

Si l’on prend l’électromagnétisme dans lequel tout atome baigne, occupe une place énergétique, il faut se dire que les quantas d’énergie, transférés d’un niveau électronique à l’autre, nous concernent tous : que ce soit pour un séisme (voir plus douce la tectonique des plaques continentales, par exemple) ; que ce soit pour un tsunami, une tempête tropicale, une tornade. ON BAIGNE DEDANS pour apprendre à TOUT RESPECTER (…comme moi, les pieds dans mes seaux ou dans l’herbe humide avant de me couper les ongles pour… les adoucir !).

VOUS CRAIGNEZ l’humidité DOUCE ? Alors C’EST POUR VOUS ! Vos rhumes et ALLERGIES persistantes, récurrentes (attendues « habituelles ») sont vos créations !

VOUS CRAIGNEZ un MONDE « PEU SÛR » ? Alors, vous finirez dedans, déplacés dans un café à la place D’jemma El F’na de Marrakech pile au moment de l’explosion (à moins qu’en leçon de vie, ce ne soient vos proches, votre entourage qui craignait le pire, alors vous leur servez la leçon de pensées relatives à votre départ prématuré !)

Mais ce ne sont que des jeux de conscience SANS TANT D’IMPORTANCE, puisque vous êtes EST-TERNE-AILES (et moi Mord-T’aile de poules laides, la seule expérience cells-laides-aise qui meuuu reste). L’ÉTERNITÉ n’arrête pas d’apprendre ! En doutiez-vous ! « Et bien c’est pour votre Paume… » dirait ‘Mord-Rrr’hisse’ ‘Cheval-lier’ …

Ceux qui jouent les tristes sirs…, à croire « tout dur » finissent donc par le vivre en tant que créateurs de leur monde, de leur réalité quantique primordiale (apparue de « rien » comme dirait ma mère, car à 92 ans, elle s’agrippe à son « rien » les doigts plein d’arthrite…). La Quantique à bien se chanter, voir, qui interviendrait en nos créations avant celle macroscopique, dite « trop » physique (si crue arbitrairement figée ou dure).

Ainsi, la physique quantique nous appelle à reconsidérer toute particule de temps séparée, sécable, dissociables, révolue…, et de ne surtout pas se polariser sur une « CONTINUITÉ » face au passé. Celle-ci n’existe pas ! Vous voulez une preuve…, imaginez-la vous…! None mets couac !

Faites juste une courte méditation pour vous le prouver, pensant calmement : « IL NE MANQUE RIEN ! TOUT EST DÉJÀ Là ! JE BÉNIS L’INSTANT RENOUVELÉ ! ». Vous ressentirez de DOUX changements face à vos « maux » crus « perdurant de trop »…, si vous laissez de côté toutes les séquences de votre passé, même les plus récentes. Elles ne vous concernent plus…! C’est terminé…! (même les points de suce-pension sont t’erre-minets)

Mais comme vous baignez dans la soupe d’électrons et de protons de l’univers, l’ensemble vous concerne… IL FAUT LE VOIR BIEN (le bénir, l’estimer… D’AVANCE). Sans se reprendre après coup, trop tard !

Pas besoin de l’intercession de Jean-Paul II (mais…, si cela vous fait « du bien » d’y croire et de donner aux deux-niais du cul-te, pourquoi pas, pour-couac pass !). Cependant, là aussi :, « il vous manque quelque chose », et vos miracles à vous seront plus conditionnés à des suppositions d’attentes extérieures, selon votre choix conditionnel d’être ! Pas littérales…, pleines de Haute et CLAIRE Confiance en Soi (c’est l’esprit dit christique, mais en fait universel). Puisque sur Ummo il y aurait eut un christ complètement équivalent au nôtre (dans son parcours enseignant, ses paroles saines), sauf sur la fin où il fût mis en vivisection vivant… et pas sur la croix…. (« Un détail…! » dirait mon ‘Pen-scie-il’ mon ‘style-eau’ – car le ‘style-oh’ de « Marine » mis-lit-erre’,  jeu vous le laisse ‘stress’ ‘vole-l’honte-tie-est !)

Ainsi, sans passer une fois de trop par des attentes débiles de sauveurs célestes, on peut dire que : la Nouvelle Conscience qui fera « mieux » sur Terre sera CAPABLE d’exprimer qu’il ne manque RIEN ; que l’on peut s’aligner sans dommage à TOUT CE QUI EST, sans attendre du tout « un PIRE » ou « un MEILLEUR »…!

La discontinuité quantique est là pour nous conforter que les ruptures des séquences temporelles ne peut pas, théoriquement nous retourner des évènements du passé, sauf à y croire à les durcir, et à les contempler au pire comme des devoirs, des promesses, des défis à DEVOIR IMMANQUABLEMENT « relever »… C’est ce que l’on nomme karma en Inde, ou fatalités par ‘chais’ nous (et malgré une ancienne hépatite, avec pas mal de bouteilles de vain vins, peut-être que j’arriverais à y croire !). COMME ÉLÉVATION à révélations, il y a mieux !

Ce que voulait nous raide-vêt-laid Jésus (Jesua Ben Yousef de Galilée…, pas encore habillé par la couturière très répétitive en son oeuvre à elle, qui vient de disparaître » et dont j’ai oublié les lourds plis de rob-e) par : « APAISE-TOI et sache que JE SUIS CRÉATIF » (Respire à fond ton Je suis Dits-Eus), ou par  « IL SERA FAIT SELON TA FOI ! » (stricto-sensu, et pour moi strite-eau sent-suce quand je renifle de trop près un bon vin « ça crée »)… faisait de lui un physicien à conscience quantique avant la lettre…! Il s’appuyait en fait sur le fondement de toutes les sagesses mondiales et expérimentales de son époque (la conscience évolutive de l’instant presque présent), qu’il avait été ré-apprendre (se confirmer, récolter) en Égypte, en Inde, en Perse…!

Mais, de nos j'(eux)-OURS, nous avons atteint un niveau de compréhension sur Terre qui ne nécessite plus de quête spirituelle, ni même pour les plus avancés de devoir écouter de channelings d’autres, puisque chacun peut CHOISIR d’être SON PROPRE MEDIUM ! TOUT EST DÉJÀ Là ! Reste à le dire mieux dès l’enfance, à temps !

Aussi ne me bassinez pas avec vos commentaires, vos doutes, vos peurs. Sachez que l’humain adore se construire des défis inutiles, des obligations sociales démesurées, puis de s’en retourner des PEURS insondables !

§ WOUUAAAH § POUAH !

Vous avez TOUT en vous, très très simplement pour effacer vos passés craintifs, ceux pleins de ‘mal-add-dits’ !

NOS MAL-ADD-DITS SONT LÉGIONS !

Il n’y avait pas que chez les romains « tente-risquent » (ne ‘chers-chais’ pas, c’est une époque que je viens juste d’inventer…) que les ‘mal-à-dits’ de « devoir » marcher en rang et faire militaires. La récompense étant : d’avoir « le droit » de boire du vin ‘sang vert-grogne’ ; mais alors vite obligé de marcher « très aligné » ensuite pour cuver son ‘vain’…; et d’évoluer dans un paysage sans arbre, plus qu’avec des vignes, où un esclave valait le prix d’une amphore de vin…! (‘sang com.(meute) enterre’ !).

Il est vrai que cette époque ‘bennes-nient’ n’avait pas l’épuration d’eau dont nous « bénéficions presque gratuitement et normal-ment » en ce monde actuel…!

Donc, ce passé-là ne nous concerne plus ! Vivions sagement notre époque en BUVANT DE L’EAU DU ROBINET (bénie par soi, même universellement si cela vous arrange en votre petit coin !), sans faire tant de tas de bouteilles de plastique débordant des ‘cons-teneurs’ de « TRI ».

OUIII, savez-vous que, de ce fait, nos océans débordent de micro-nodules de ces plastiques, à force d’y déverser bouteilles et sacs en plastiques dedans…! Et que ces déchets dangereux se mélangent même au crottes des baleines qui les avalent, puis bouffées par le plancton…, enfin dans le ventre des poissons…, qui finissent dans notre assiettes ! Plein de ces résidus invisibles » retrouvés jusque dans nos cheveux ! Beau le monde cru INN-NOCES-CENT !

BÉNIR LES MERS, LES PURIFIER C’est BIEN ! LES RENDRE PROPRES C’EST MIEUX ! Inventons également des procédés qui effacent complètement ces déchets pour les ramener aux niveaux atomiques simples…, puisque l’on sait le faire, en transmutations chimiques pour les combiner ! Notre planète déborde de déchets dangereux !

COMMENÇONS DONC PAR NOUS ÉDUQUER ainsi que NOS ENFANTS, POUR SE PASSER D’EMBALLAGES, de produits industrialisés achetés à la va vite ! Et de leur apprendre à vraiment S’AIMER SAINS, sans ces produits artificiels aux ingrédients et à la traçabilité douteuse !

DONNONS DU TEMPS AU TEMPS (TOUTE la société à revoir !) pour méditer OBTENIR ces créations saines avec du temps pour la nourriture, la préparer et l’assimiler avec amour. (« Il y va de la configuration cervicale complète de l’humain terrestre » disent les ummites…, qui n’hésitent pas à se coiffer d’un casque à analyse électro-encéphalique fine pour tout évaluer très précisément…, nous pas !) 

Là, ce sera Pratique ET Spirituel (sans « spires à rituels » déchus / ‘d’aise-chûte’) ! JE parle de « FIN DES TENDS »… DURS ! Meuuu suie-vêt voute ?

« Mes » vaches charolaises me suivent, joyeuses de me sentir bien dans ma peau, prêtes à sauter le barbelé (et sur le ‘barbe-laids’ ‘gym-Aggie… inn/ rage-gîte-in’ du barbe-cule)! Manger (« ment-jet » dirait M’am MIAM, manger moins de viande ne tue personne, puisque je suis encore là après 66 ans de galère dont 45 en mégapoles… part ‘haies-clips’… !

Sur ma route de campagne « peu fréquenté », presque « respirable »… (quand je retiens mon souffle à chaque véhicule qui se présente), c’est fou le nombre d’emballages indestructibles que je ramasse, jetés négligemment par la fenêtre (les trop et mal véhiculés pensant que cela ne les concernent pas !). Mes marches bi-journalières sont éducatives quand je vais jusqu’à la localité « Les cours »…, mais ce ne sont plus les cours de botanique diversifiée (sans OGM ni pesticides) !

L’humain qui se prétend « moderne » ferait bien de redevenir VITE moins productiviste,  mieux HUMBLE et RECONNAISSANT face à ce que LA NATURE LUI DONNE ! Car, de FAIRE… et de penser « le pire » amène…, là aussi littéralement les « déficiences » globales que nous vivons !

Épidémies, contagions, déséquilibres vitaux, agressivité croissante des virus, faiblesses accrues des antibiotiques…, pollutions, affaiblissement de la diversité, déforestation…, nettoyages thermiques sismiques, océaniques et climatiques : TOUT EST Lié !

(haïs…’Langes’ pass-ent, cela se paye très cher au final…!) Faisons les comptes à long terme les financiers mondiaux !!!

Croyez-vous qu’en tant qu’anges, nous n’avions pas prévu le meilleur pour apprendre ? SI ! SI ! SI ! Et même : des milliers de vies durant, pour les plus têtus !!!

Sciés…, les hun’ss !  Croyez-vous que l’UNIVERSEL n’ait pas eu les meilleures idées en créant les mondes physiques VITAUX ? SI…, SI…, SI !

(même qu’Il n’AVE pas ‘prêt-vulve’ la divine Sisi…, la trop conditionnelle ‘inn-perd-rrr’actrice, blafarde et fragile par un sans pas assez remué, n’eu sous son imper (sang son-in-perd…), les nuts cachées dans ses poches au lieu de les croquer…, là ‘rate-sue-urée’ vous,  jantes-raz-joute, jeu ‘brots-deux’ inn pue… o!o )

HANTE/ANT FIN PRESSE EST QUEUES !

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , ,